ÊTRE REMPLI DE L'ESPRIT - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

ÊTRE REMPLI DE L’ESPRIT

Le Prophète T.B. Joshua, sous la conduite du Saint-Esprit, a mobilisé d’énormes ressources humaines et matérielles pour la nation caribéenne de la République dominicaine à la fin de novembre 2017 pour une campagne d’évangélisation de deux jours pour toute la nation ainsi qu’une conférence de pasteurs d’un jour pour les ministres de l’Évangile. Comme on pouvait s’y attendre, des milliers de personnes ont participé à ce réveil public, non seulement dans la Caraïbe mais aussi dans d’autres parties du monde. De même, la conférence des pasteurs a été une grande occasion de « raviver le don de Dieu » au sein des prédicateurs de la Parole. À la gloire de Dieu, des milliers de personnes ont reçu la guérison, la délivrance, la percée et le salut lors de ces événements.

Lors de la conférence des pasteurs en République dominicaine en 2017, le Prophète T.B. Joshua a fait un sermon intitulé ÊTRE REMPLI DE L’ESPRIT.

Il a tiré sa lecture de 1 Corinthiens 2 : 4, 10-11 et a fortement encouragé les participants à s’engager à servir Dieu en Esprit afin de voir la Parole accomplir des prodiges dans leur vie. Il leur a conseillé de s’engager avec la Parole de Dieu dans une attitude de révérence et d’obéissance. Il a déclaré : « Pour être enracinés, ancrés dans la Parole, nous devons rechercher la Parole et la respecter »… En nous tenant dans la révérence, l’Esprit sera libéré. En obéissant à la Parole, l’Esprit sera libéré ».

Le Prophète T.B. Joshua a également déclaré que méditer la Parole de Dieu par l’Esprit est un moyen sûr de rencontrer la puissance invincible de Jésus-Christ. Selon ses paroles : « La Parole prend la place du Christ invisible. Méditez-la – c’est une visite avec Lui. Plus nous méditons sur ce que nous lisons, plus l’Esprit agit sur elle… Plus la Parole domine notre cœur, plus elle influence notre conduite et notre caractère ».

Lisant Marc 16 : 18, le Prophète T.B. Joshua a parlé de la façon dont la Parole de Dieu apporte la guérison, la délivrance et le salut. Il a dit : « C’est la Parole qui nous a enseigné la valeur du nom, l’autorité du nom et notre droit légal d’utiliser le nom de Jésus Christ. La Parole de Dieu a la priorité sur Son nom. Nous sommes sauvés par la Parole. Nous sommes sauvés par l’Évangile, qui nous enseigne que le Christ est mort sur la Croix pour notre péché et qu’Il est ressuscité d’entre les morts ».

Le Prophète T.B. Joshua a donc conseillé aux ministres de Dieu de traiter la Bible strictement comme le livre spirituel qu’elle est, et non comme un document séculaire inspiré par la simple sagesse humaine. Il a dit : « Il est possible de connaître la Parole et d’être un cador en doctrine et de ne jamais se convertir… Ce n’est pas la théorie de la Parole, ce n’est pas l’histoire de la Parole qui nous construit spirituellement ; nous ne sommes rendus spirituels qu’en vivant dans la Parole et par la Parole qui vit en nous. Il ne s’agit pas seulement d’engager la Parole en la mémorisant, ce qui est appréciable, mais il s’agit de laisser la Parole devenir une partie intégrante de notre être ».

Témoignages de guérison, de délivrance et de prophéties

A la fin de ce sermon bien accueilli, le Prophète T.B. Joshua s’est rendu au milieu de la congrégation ministérielle pour imposer les mains à chacun d’entre eux. Pour la gloire de Dieu, beaucoup ont fait l’expérience d’une revitalisation de l’onction tandis que d’autres ont été libérés de toute forme de maladie et d’esclavage spirituel.

L’une de celles qui ont été guéries est Yomaira, dont le bras gauche était en écharpe suite à une fracture du poignet. Incapable de travailler ou de faire ses tâches quotidiennes à cause de la douleur, Yomaira a assisté à l’événement aux côtés de son mari pasteur, Abel. Elle souffrait également d’une maladie de l’estomac qui lui rendait difficile de manger le soir, en plus d’affecter sa capacité à chanter.

Après un toucher oint du Prophète T.B. Joshua, Yomaira a reçu une guérison instantanée de sa main et de son estomac fracturés. Elle a dit : « Quand le Prophète a prié pour moi, je sais que Dieu m’a touchée.A partir de ce moment, je n’ai plus eu besoin de la fronde ! ». Le pasteur Abel a dit : « Je suis heureux, content et reconnaissant envers Dieu car il a apporté la paix et le bonheur dans nos vies ».

Le pasteur Cristián, un juif argentin vivant au Panama, a également témoigné qu’il avait participé à la conférence des pasteurs « à cause de ce que Jésus-Christ a fait dans ma vie ». Cristian faisait référence à une taupe que ses médecins craignaient d’être cancéreuse. Pendant la période où il attendait que les médecins lui donnent leur verdict final, Cristian a dit qu’il s’était engagé dans le jeûne et la prière et que le prophète T.B. Joshua lui était apparu dans la pièce pour prier pour lui.

Pour la gloire de Dieu, le jour où Cristian devait se rendre en République dominicaine, ses médecins lui ont annoncé une grande nouvelle : Pas de cancer ! Lors de la conférence des pasteurs, le serviteur de Dieu a imposé les mains sur Cristian, qui a dit « Aujourd’hui, le Prophète a prié pour moi et la même chose qui s’est passée dans ma vision s’est produite ici ! Je ne savais pas qui était T.B. Joshua avant et je n’avais jamais eu aucun contact avec lui, mais c’est ce qui m’est arrivé et je voulais partager mon témoignage ».  

C’était une histoire de guérison et de délivrance pour le Professeur Walter, une infirmière praticienne qui est affiliée à l’Université de Miami et à l’Université internationale de Floride. Elle a témoigné de sa guérison de plusieurs problèmes de santé ainsi que de sa délivrance des effets des activités de sorcellerie dans la famille. Le Professeur Walter a déclaré que les rituels de sorcellerie lui avaient donné l’esprit de colère et avaient affecté sa carrière, en plus de l’empêcher d’avoir des relations stables, y compris le mariage.

Aujourd’hui, elle ne menace plus son mari de divorcer, même si elle jouit désormais d’un cœur paisible, suite à une imposition des mains du serviteur de Dieu. Elle a conseillé aux gens de ne pas emmener leurs enfants chez les sorciers.

Nombre d’entre eux ont également été localisés par des paroles de prophétie lors de la conférence des pasteurs.

Lorsque l’homme de Dieu a dit : « Il y a une femme là-bas – elle saigne. Le saignement a cessé maintenant. Elle est là et elle saignait avant de venir ici », cette parole prophétique était destinée à Cristal, une citoyenne de la République dominicaine, qui s’était empressée de sortir pour s’identifier alors qu’elle confirmait la prophétie avec des larmes de joie, sachant que son problème était assurément réglé. Elle a dit qu’elle avait senti un mouvement dans son estomac lorsque l’homme de Dieu a mentionné son problème. « Merci, Jésus ! » s’est-elle écriée avec joie. Pendant son témoignage, aux côtés de son mari et de ses enfants, Cristal a dit « Depuis lors, ma vie a changé et je peux voir la puissance de Dieu dans ma vie. Merci, Seigneur Jésus ! Alléluia ! ». 

Rosanna, de Miami, aux États-Unis, a également été localisée par prophétie : « Il y a une femme là-bas qui va se faire opérer cette semaine. Elle a été inscrite trois fois pour une opération et a essayé de l’éviter. S’il vous plaît, sortez des rangs, je veux vous conseiller. Vous allez quand même retourner à l’opération ; elle se déroulera avec succès. Dieu conduira le médecin à le faire ».

Rosanna a confirmé qu’elle avait été programmée à trois reprises pour une opération des fibromes utérins mais qu’elle l’avait évitée. Un peu plus tard, elle s’est rendue par avion à La SCOAN à Lagos, au Nigeria, pour témoigner de la réussite de l’opération qu’elle a subie en février 2018. Racontant comment la parole prophétique l’avait délivrée du tourment des fibromes, elle a conseillé aux gens de laisser leurs difficultés les rapprocher de Dieu.

Une autre parole prophétique a permis de localiser Jennifer, originaire de la République dominicaine. « Il y a une dame – vous êtes venue ici aujourd’hui prête à quitter votre mari. Vous voulez divorcer mais votre mari vous aime tellement. Mais vous voulez toujours divorcer. S’il vous plaît, sortez des rangs ; la pensée de Dieu est très importante avant que vous ne preniez une quelconque décision. Votre mari est avec vous ici… Je ne veux pas que vous partiez d’ici et votre mari sera déçu que vous quittiez le foyer ».

Confirmant la prophétie, Jennifer a dit « Je veux recevoir la prière de délivrance dans mon mariage. » Le Prophète T.B. Joshua lui a alors dit : « C’est un mariage de Dieu », tout en rappelant à Jennifer le problème du divorce qui touchait l’ensemble de sa famille. Avec la prophétie, cependant, Jennifer et son mari, Robert, ont vu le Saint-Esprit prendre le contrôle de leur union alors même qu’ils s’engageaient à élever leur enfant de deux ans dans une atmosphère d’amour.

Il y avait aussi une parole de prophétie pour Patricia, une Guatémaltèque vivant aux États-Unis : « Une femme est ici – votre fibrome va sortir ». Patricia a confirmé qu’elle souffrait de fibromes depuis deux ans. Les fibromes exerçaient une forte pression sur sa vessie, l’obligeant à se faire dessus à chaque fois qu’elle toussait ou faisait un effort quelconque, d’où la nécessité pour elle de toujours utiliser des couches.

Après le toucher céleste qu’elle a reçue au puissant nom de Jésus-Christ, Patricia a dit : « Quand j’ai senti le toucher du Saint-Esprit au travers du Prophète, je suis tombée à terre et je sais que c’est le toucher divin qui m’a guérie. ». Elle a ensuite déclaré : « Je suis guérie ! ». Patricia et son mari, Eduardo, se sont mis à chanter en chœur : « Merci, Seigneur, pour ce miracle ! ».

En clôturant les débats, l’évêque Cruz Lora a remercié le Prophète T.B. Joshua ainsi que l’équipe et les partenaires d’Emmanuel TV d’avoir semé en République dominicaine sans rien emporter ni rien attendre en retour.

En effet, « Merci, Jésus » est une réponse d’un coeur heureux et ce sont les mots qui étaient sur les lèvres de tous ceux qui ont participé à la Conférence des Pasteurs de la République Dominicaine en 2017 alors qu’ils chantaient des chants de louange en reconnaissance à Dieu pour tout ce qu’Il avait fait.