UNE RELATION EXTRAORDINAIRE - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

UNE RELATION EXTRAORDINAIRE

Des quatre coins du monde, des gens de toutes origines ont continué à être touchés par la puissance de Dieu grâce aux sessions de prière interactives – La distance n’est pas une barrière. Non seulement beaucoup ont reçu la guérison, la délivrance et le salut au puissant nom de Jésus-Christ, mais ils sont aussi devenus des preuves vivantes et des exemples éclatants de la capacité de la foi et des œuvres de charité à façonner la destinée humaine à la lumière du plan originel de Dieu.

Dimanche dernier, la Prophétesse Angela a introduit les sessions de prière avec un court message sur la façon d’atteindre Dieu par Sa Parole, par Son Esprit et d’avoir une relation extraordinaire avec Lui et avec ceux qui nous entourent. « La puissance de Dieu« , a-t-elle commencé, « ne peut pas agir dans votre vie tant que votre volonté n’est pas obéissante à la volonté de Dieu« . Elle a réitéré le point de vue selon lequel “il faut à la fois la puissance de Dieu et notre volonté sincère pour apporter la liberté« . Pour étayer son message, elle a cité Jean 5 : 1-14, Matthieu 5 : 43-44, Luc 6 : 30, Matthieu 18 : 21-22, Jacques 1:22 et Luc 10 : 27. Angela a fait remarquer que recevoir de Dieu ne peut se faire que lorsque nous nous engageons sincèrement envers lui en laissant chacune de nos actions être guidée par la Parole de Dieu et en ne vivant pas selon les principes d’un monde qui est plein de rancune et qui ne pardonne pas.

Elle a donc conseillé aux téléspectateurs de faire preuve d’un véritable amour, comme Jésus l’a ordonné. Elle a déclaré : « Dans la nouvelle doctrine de Christ, l’amour a des pieds pour se déplacer vers les nécessiteux, les pauvres, les malades« , tout en ajoutant que « l’amour a des mains pour aider tout le monde sans rien attendre en retour« . Se référant aux béatitudes de Matthieu 5, Angela a expliqué que Jésus se rendit sur la montagne et enseigna aux gens comment être aimables, comment pardonner et comment aimer. Des milliers de personnes se sont assises pendant des jours pendant que Jésus leur enseignait la loi de Dieu et comment avoir une relation extraordinaire avec les autres. C’est la relation extraordinaire que Jésus nous offre aujourd’hui – par sa Parole et par son Esprit. La fidélité à Dieu, a conclu Angela, est le seul moyen de garantir des réponses à nos prières, « car ce que nous donnons ou ce que nous faisons n’est pas aussi important que la manière et la façon dont nous le faisons« .

Ce fut en effet une intense série de sessions dimanche, alors que le Saint-Esprit a brisé toutes les barrières de la distance pour localiser les personnes en quête de guérison, de délivrance et de salut à travers les différents continents. Qu’il s’agisse de cas de COVID-19 ou de maladies chroniques qui avaient maintenu les gens prisonniers de la douleur, l’onction a traversé les écrans, faisant tomber les gens dans un état de brisement et les faisant vomir les substances toxiques présentes dans leur organisme.

La Prophétesse Angela a prié pour quatre cas de COVID-19 en Afrique du Sud, au Botswana et au Ghana.

Elle a également prié pour d’autres personnes souffrant de diverses afflictions telles que : la colite ulcéreuse, l’hypertension, les hémorroïdes internes, les douleurs articulaires, l’addiction à la consommation de glaçons, la spondylose lombaire, l’arthrose, l’asthme et la fibrose pulmonaire, entre autres.

À la fin de la session, les bénéficiaires de la prière ont témoigné de leur guérison. Alexandra du Venezuela a déclaré qu’elle n’avait plus envie de manger des glaçons, tout comme Trevor, un footballeur professionnel des Pays-Bas,

qui a jonglé avec un ballon de football pendant plusieurs minutes après avoir été guéri d’une fracture à la jambe. De même, Stéphanie en France ne souffre plus d’arthrite, tandis que le détective de police Sim en Papouasie-Nouvelle-Guinée a démontré sa guérison complète d’une entorse à la cheville et d’un sifflement aux oreilles.

De l’Afrique du Sud et du Botswana au Ghana et en Espagne, les gens ont vomi les vraies causes de l’asthme, de la spondylose et d’autres afflictions à long terme en se séparant des appareils médicaux tels que les corsets lombaires et les genouillères.

Lors de la deuxième session, le Prophète Racine a prié pour des personnes en Namibie, en Zambie, au Zimbabwe, en Inde, au Cameroun, aux Philippines, au Ghana et bien d’autres encore.

Le Dr. Mulopw de Zambie, Rohit d’Inde et le sénateur Dube, membre du Parlement du Zimbabwe, étaient parmi ceux qui ont reçu la prière pour la COVID-19,

d’autres ont reçu la prière pour un certain nombre de maux, tels que la pré-hypertension, le diabète, les hernies discales, l’apnée du sommeil, l’asthme et les fractures. Une fois la prière commencée, Elizabeth, qui avait une pré-hypertension, s’est jetée par terre avant de vomir le poison qui se trouvait dans son organisme. Le sénateur Dube a dansé en

gratitude à Dieu alors qu’elle a évacué tous ses symptômes de la COVID-19, tandis que Latcha s’est débarrassé de ses béquilles après avoir été guéri de la double fracture de sa jambe droite. Rogelio, des Philippines, a glorifié le nom de Dieu pour sa guérison de son asthme congénital.

En effet, la joie de l’ophtalmologue cubain Orlando, basé aux États-Unis, ne connaissait pas de limites lorsqu’il a réclamé sa victoire sur le diabète, l’apnée du sommeil et les hernies discales au nom de Jésus.

La Prophétesse Anne a également prié pour un grand nombre de cas dans le monde entier. Jone, en Corée du Sud, a reçu une prière pour ses difficultés à marcher en raison de douleurs dorsales causées par la compression de ses nerfs. À la fin de la session, il a jeté son corset lombaire et sa civière dorsale. De son côté, Charles, ressortissant de la RDC basé en Australie, a reçu sa guérison d’une fatigue générale,

de la nervosité, de la miction fréquente et d’une grave apnée du sommeil qui l’avait obligé à dépendre d’un appareil respiratoire. En Afrique du Sud, Charlene souffrait d’une amygdalite depuis trois semaines, mais après être tombée sous l’onction, elle s’est relevée et a de nouveau pu manger des aliments solides.

Toujours après la prière, Phineas d’Afrique du Sud a reçu sa guérison de l’hypertension et de problèmes discaux ; maintenant, il n’a plus besoin de son corset lombaire. Aux États-Unis,

Malla ne pouvait pas cacher son émotion alors qu’elle était guérie d’un engourdissement dans le bras. Anne a également prié pour les cas de COVID-19 tels que le Dr Ilunga au Swaziland, Ehis, Foi et Cletus en France, ainsi que Potso, Mthembu et Nomthimbu en Afrique du Sud.

Un autre cas intéressant est celui de la joueuse de rugby argentine Malena qui a été guérie d’une fracture de l’épaule et de problèmes respiratoires alors que son fiancé, qui l’avait filmée pendant qu’elle recevait la prière, est également tombé sous l’onction et a vomi les impuretés de son organisme.

À la fin de la quatrième session, Ohashi, un Japonais, a versé des larmes de joie alors qu’il était assis à côté de son petit fils. Ohashi avait subi une déchirure du tendon de son avant-bras gauche alors qu’il faisait fonctionner une machine au travail.

Le bras était maintenu dans une attelle. Il a dit que son fils souffrait d’asthme et de myopie. Ohashi était rempli d’émotion à l’instant même où il a reçu sa guérison au nom de Jésus-Christ. C’était aussi une bonne nouvelle pour Gloria, qui, après sa guérison, a retiré son corset lombaire et sa minerve.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, le médecin Jonah a également reçu sa guérison de disques prolabés qui lui avaient causé des difficultés à marcher.

En Argentine, Daniella et son fils Jeremias ont également demandé la prière pour l’asthme pulmonaire chronique. La mère et le fils n’auront plus besoin de leur nébuliseur. Bien qu’initialement hors champ, le fils cadet de Daniella, Benjamin, est venu plus tard témoigner de sa guérison d’une douleur au pied.

Il y avait également des témoignages d’autres bénéficiaires de la prière de cette session, venus du Pérou, d’Allemagne et d’Argentine. Parmi ceux qui ont présenté leur cas de COVID-19 devant Dieu, il y avait Frans d’Afrique du Sud, Masoba du Botswana, ainsi que Gerald, Violet et Gloria du Zimbabwe.

Lors de la cinquième session, la Prophétesse Yinka a prié pour les cas de COVID-19 d’Afrique du Sud : Lilian, une Zimbabwéenne vivant en Afrique du Sud ; Christiva et Deon ; Esther, qui était également hypertendue, et Thokozile.

Lors de son témoignage, Lilian était tout sourire en faisant des choses qu’elle n’avait pas pu faire auparavant ; sa soeur qui avait tenu la caméra a également révélé qu’elle avait été frappée au sol par l’onction et que tous les maux de son corps avaient disparu. La Prophétesse Yinka a également prié pour d’autres cas, notamment des difficultés à marcher et des attaques diaboliques.

En particulier, pour une femme péruvienne âgée et alitée, Carmen, qui a été tellement stimulée par la force du Saint-Esprit qu’elle a pu s’asseoir sur son lit et vomir le poison qui se trouvait dans son organisme. Pour la gloire de Dieu, elle n’a plus besoin de la bombonne d’oxygène et de l’appareil respiratoire avec lesquels elle avait géré ses douze années d’hépatite auto-immune, de gastrite, d’apnée du sommeil, de pneumonie, de fibrose pulmonaire et d’insuffisance cardiaque, entre autres conditions invalidantes.

Célestine, une Camerounaise, était tout aussi joyeuse pour sa guérison de six mois d’asthme et de huit ans de douleurs à la hanche, tandis que Charles a retiré son collier cervical après la guérison et, à sa grande surprise, a évacué toute la maladie de son système sous forme de sang. Pour sa part, Vladislav, un bénéficiaire russe de la prière, a raconté comment il avait senti un esprit maléfique quitter son corps pendant la prière. Gertrude, en Afrique du Sud, a exercé ses jambes et ses bras avec enthousiasme après avoir été guérie d’une tumeur de la colonne vertébrale ; à la gloire de Dieu, elle n’a plus besoin de ses béquilles et de son corset lombaire, ayant vomi le poison se trouvant dans son système. Ce fut également une période passionnante en présence de Dieu pour Emmanuel, qui s’était déchiré les ligaments de son genou gauche en jouant au football.

Tout en remerciant Dieu, le résident américain a circulé à bicyclette dans le quartier. Korpo, une Libérienne vivant aux États-Unis, a également été guérie. Elle portait un corset lombaire à cause de disques en saillie. Gabriella, une jeune Nigériane vivant aux Pays-Bas qui souffrait d’asthme et d’allergies, a également été touchée par le Seigneur ; elle devait utiliser un fauteuil roulant chaque fois qu’elle devait se déplacer au-delà de quelques mètres. Par la pure grâce de Dieu Tout-Puissant, Gabriella n’aura plus besoin de son fauteuil roulant et de ses poussées d’adrénaline.

En effet, Dieu est plus puissant à distance ! Emmanuel !

Exhortation sur l’acte de donner : L’amour, la plus grande des vertus

Dans son message sur l’acte de donner d’une manière qui attire l’attention de Dieu, le Prophète Racine a commencé ainsi : « Qu’on plante ou qu’on arrose, nous sommes une équipe« . Il a poursuivi ainsi,

« La foi amène l’homme à Dieu et l’amour l’amène à l’homme« , étant donné que notre capacité à aimer est ce qui nous rend vraiment humains. Par ailleurs, Racine a expliqué que la foi agit aux côtés d’autres forces spirituelles pour réaliser le dessein de Dieu dans la vie humaine (1 Corinthiens 13 : 13), puisque la foi (la véritable justice) et l’amour (les actes de charité) doivent toujours aller ensemble. En soulignant que le ministère commence par l’amour pour Dieu, qui se déverse ensuite sur les gens, Racine a déclaré que « ce qui vient du ministère va au ministère des dons en faveur des veuves, des orphelins et des personnes handicapées« . Il a donc encouragé les téléspectateurs à partager leurs bénédictions avec ceux qui sont dans le besoin. « Joignons nos mains et aidons nos semblables, car la blessure de l’un est la blessure de tous« , a-t-il dit. Pour appuyer ce point, Racine a expliqué que les vrais Chrétiens doivent accepter chaque circonstance comme un test ou une récompense et que nous devons croire avant de voir, et non pas voir avant de croire.