UNE DÉMARCHE DE FOI PEU COMMUNE

« Let Your Spirit Lighten the Word (Que Ton Esprit Éclaire la Parole) », la Chorale d’Emmanuel TV a chanté pour préparer les cœurs des téléspectateurs à un autre moment formidable en présence de Dieu lors de la Transmission en Direct du Dimanche 19 juillet 2020. Avec « Let Your Will Be Done » (Que Ta Volonté Soit Faite), ils ont interprété un autre chant d’adoration pour bénir le nom de Dieu et pendant la session de louange, ils ont chanté « Hallelujah (Alléluia) » au Créateur des Cieux et de la Terre.  .

« Il s’agit de la rencontre entre Jésus et la femme de Canaan », a dit le Prophète Racine en commençant l’exhortation pour les sessions de prières interactives « La Distance N’Est Pas Une Barrière ». Faisant un pas d’une foi peu commune, la Cananéenne dans Matthieu 15 : 21-28 avait supplié Jésus de guérir sa fille affligée par le démon, même si Jésus, en testant sa foi, lui avait dit que la nourriture destinée aux enfants ne pouvait pas être donnée aux chiens. Cependant, dans l’humilité et la reconnaissance totale du statut messianique de Jésus, la Cananéenne s’était déclarée prête à se contenter des miettes de la table des enfants. Avec un tel aveu déchirant de la part de la femme, Jésus a été ému de compassion et a prononcé la Parole qui a activé la délivrance instantanée à une longue distance. 

Sur cette note, Racine a affirmé aux téléspectateurs : « Où que vous soyez – au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest de ce globe – Dieu est omniprésent ». Et pour cette raison, a-t-il ajouté, il est nécessaire d’afficher une véritable croyance dans la Parole infiniment puissante de Dieu et de confesser cette croyance avec notre bouche. Racine a noté que « la croyance dans notre cœur est libérée par la foi qui sort de notre bouche », mais il a aussi rapidement fait remarquer qu’un cœur rempli d’offenses entravera la puissance de la foi. Racine a ensuite cité Matthieu 26 : 41 en conseillant aux Chrétiens de réaliser « qu’un temps de prière est un temps pour s’auto-examiner ». Il a conclu : « Je prie pour que toute barrière entre votre cœur et l’Esprit de Dieu – soit enlevée, au nom puissant de Jésus ! ». 

Alors que le Saint-Esprit continue à diriger les Sessions de Prières Interactives, un nombre croissant de personnes venant de régions éloignées du monde onteu l’occasion de recevoir la guérison, la délivrance et le salut au puissant nom de Jésus-Christ. Dans un autre dispositif inspiré par le Saint-Esprit, les ministres de Dieu ont prié simultanément pour les personnes connectées par vidéoconférence. Lors de la première session, la Prophétesse Anne et la Prophétesse Yinka ont prié pour six familles réparties sur différents continents, qui avaient toutes été testées positives à la COVID-19.

Parmi les personnes pour lesquelles on a prié, il y avait : Amelia, une grand-mère résidant au Pérou, et sa famille ; William, un Africain subsaharien vivant au Qatar ; Collette, une aide-soignante togolaise résidant aux États-Unis, ainsique son mari et son fils ; Mba, une personne résidant en Afrique du Sud, ainsique sa femme et ses deux filles ; Jenalyn, une femme des Philippines ; et Awilda, une Dominicaine résidant en République dominicaine, et son mari.

« Soyez pardonnés, au nom de Jésus-Christ », ont déclaré les ministres de Dieu en ouverture à la première session de prière. Alors que la prièrecontinuait, les personnes sont tombées sous la puissance de l’onction et beaucoup d’entre elles ont vomi les substances toxiques présentes dans leurorganisme, car la distance n’est en effet pas une barrière au mouvement du Saint-Esprit. « Nous pouvons vous voir être libérés, au nom de Jésus-Christ ! »déclara Yinka, en louant le nom de Dieu. Toutes les familles se sont relayéespour relater leurs expériences pendant la prière, après quoi Anne leur a conseillé d’être attentifs au salut de leurs âmes en se concentrant sur la Parole de Dieu. 

Au cours de la session suivante, Nancy a fait le lien depuis l’Afrique du Sud avec sa contamination à la COVID-19, avec Hector du Mexique, l’expert en santé publique Cho du Cameroun, Jose ainsi que sa femme et son fils du Nicaragua, Charles des États-Unis et Thabisile d’Afrique du Sud, qui ont touségalement été contaminés par la COVID-19. Leurs symptômes incluaient des maux de tête, des douleurs corporelles, la toux, des maux de gorge, des difficultés respiratoires, une faiblesse du corps et une perte des sens du goût et de l’odorat. Ensemble, le Prophète Racine et la Prophétesse Angela ont priépour les six familles, en commençant par la prière de pardon. Alors que les ministres de Dieu commençaient à déraciner les causes de la maladie dans la vie des gens, des haut-le-coeur et des vomissements ont commencé à se manifester, même si certains se sont effondrés par terre sous l’effet de la chaleur du Saint-Esprit qui s’est répandue dans leur corps.

Bien qu’il ait été initialement confiné à son lit, Charles a rapidement pris des forces après être tombé par terre et avoir vomi le poison dans son organisme. Il a commencé à se déplacer dans sa chambre, en exerçant ses membres et d’autres parties de son corps. « Maintenant, je me sens libre », déclara-t-il. Hector a dit qu’il ne ressentait plus de douleur dans la gorge. Nancy a dit que son corps tremblait de façon incontrôlable, alors même qu’elle sortait un gâteau de son réfrigérateur et en appréciait le goût. La femme de José, qui était dépendante d’une bouteille d’oxygène, s’est souvenue : « Mes mains se sontengourdies et j’ai commencé à respirer rapidement quand vous priiez pour moi.». Elle a ensuite pris de profondes respirations pour prouver sa guérison. Jose lui-même a dit que tous ses symptômes avaient disparu. « Suivez Jésus », leur a dit Racine.

La troisième session synchrone a mis en scène un couple de Nigérians atteintsde coronavirus et basés au Texas, aux États-Unis : Oluwaseun et sa femme enceinte, Bukola. Ayant ressenti des symptômes tels que des douleursthoraciques constantes, des maux de tête, une faiblesse corporelle, un essoufflement et une rougeur des yeux, Oluwaseun n’avait pas été surpris lorsqu’il a obtenu ses résultats. Pendant trois jours, sa femme s’était occupée de lui pendant qu’il était isolé dans sa chambre privée jusqu’à ce qu’elle développe elle aussi de graves symptômes de la maladie, notamment des vomissementsde sang. Elle a été emmenée d’urgence à l’hôpital où elle a été isolée dans le service de la COVID-19. Les médecins ont découvert que Bukola souffrait également d’une infection urinaire et d’une pneumonie. « Je prie Dieu Tout-Puissant de nous guérir, mon mari et moi », a déclaré Bukola en haletant alorsqu’elle était allongée sur le côté dans le lit d’hôpital, reliée à de nombreux appareils.

« Pour Dieu, la distance n’est pas une barrière », a dit Chris, ce à quoi Bukola a répondu par un « Amen » déterminé ! Alors que Chris commençait à prier pour sa libération au nom de Jésus-Christ, Bukola a miraculeusement reçu des forces et a pu se lever en position assise et a commencé à vomir les substances toxiques présentes dans son organisme, en haletant et en disant « Amen »d’une voix tremblante de gratitude envers le Créateur. Oluwaseun a déclaré : « Il y a une sensation de brûlure dans mon organisme. Je sens l’Esprit de Dieu me toucher et me guérir de la tête aux pieds en ce moment même, au nom de Jésus. Je suis libéré ; je suis délivré, au nom de Jésus ! ». Alors qu’il exerçait son corps et faisait des choses qu’il n’avait pas pu faire quelques minutes plus tôt, sa voix s’est brusquement transformée en un ton aigu de larmes, tandis que sa femme lui faisait des gestes de la main en signe de gratitude. « La puissance de Dieu est partout… Il suffit d’avoir la foi », a conseillé Bukola.

Dans le groupe suivant, Nurzifa s’est jointe au groupe venu du Kazakhstan pour expliquer comment elle avait enduré la douleur et le rejet de sa mère et de ses frères et sœurs pendant son enfance. Elle s’est tournée vers le tabac pour se soulager et est restée dépendante pendant 40 ans. Dans un rêve bizarre, elle a rencontré par hasard deux chèvres, dix chiens et des mouches alors qu’ellecherchait des cigarettes. Son fils, Rinat, avait l’habitude de faire des rêves dans lesquels il avait des liaisons avec des femmes et se retrouvait constamment dans la mer.

Inquiète pour des questions de travail, Mayrenis, une Cubaine vivant au Canada, a fini par être trompée par un ritualiste après avoir composé un numéro qu’elle a vu sur une carte placée sur sa voiture. Les ritualistes ont non seulement menacé de tuer ses enfants, mais ils l’ont également affligée de problèmes de genoux et de dos. Son fils, James, a lui aussi soudainement développé une allergie qui lui a causé des démangeaisons sur tout le corps. Après examen, les médecins n’ont trouvé aucun problème médical chez la mère et le fils. Depuis le rituel, Mayrenis faisait également des cauchemars et sentait que quelque chose bougeait dans tout son corps.

Depuis le Malawi, Tupochele s’est connecté pour son problème d’asthme, de gastrite grave, de cauchemars et de crises maléfiques. « Soyez pardonné, au nom puissant de Jésus-Christ ! ». La Prophétesse Anne a prié pour les trois familles. Elle est ensuite passée à la prière de libération et de délivrance, au cours de laquelle la puissance du Saint-Esprit a fait tomber Nurzifa et Rinat. Mayrenis est également tombée et a vomi le sang et les substances toxiques qui se trouvaient dans son organisme, après quoi elle a rapidement jeté son appareil orthopédique pour le dos et les genoux, glorifiant Dieu aux côtés de son fils. Tupochele, qui a également vomi les substances toxiques présentesdans son système, n’a pas été moins touché. Tous ont été déclarés libres à la gloire de Dieu !

Lors de la cinquième session de prière, Sydney a appelé de Bahreïn pour des problèmes de maux de dos et de varices, et utilisait un corset lombaire. Le couple Hamid a également appelé depuis l’Algérie. Pendant 30 ans, M. Hamid a eu des problèmes de sinusite, d’asthme, de polypes nasaux et de picotements dans tout le corps, qui ont tous entraîné de l’anxiété et de l’insomnie. Des États-Unis, Brentis a appelé pour un problème d’apnée du sommeil, qui l’a rendu dépendant d’un appareil respiratoire et de médicaments. « Aujourd’hui est votrejour de guérison », a assuré le Prophète Chris aux trois familles en les exhortant à jouer leur rôle en recevant de Dieu. « En ce moment, toutemaladie, toute affliction, toute affection – où qu’elle se trouve – sort, au nom de Jésus-Christ ! Soyez libérés dès maintenant !». Chris a ensuite prié. Il a ensuite demandé aux gens de réclamer leur guérison en faisant les choses qu’ils n’avaient pas pu faire auparavant. « Allez et faites de la Parole de Dieu la norme de votre vie », a dit Chris à chacun.

Les autres bénéficiaires de la prière étaient une famille qui avait appelé du Mexique. Yareli avait un problème de laryngite chronique. Juanita avait des pertes de mémoire, craignait de devenir schizophrène et était pleine d’amertume et de colère. Leur frère, Sergio, avait des problèmes de luxure, d’orgueil et de rébellion. Griselda avait l’esprit de luxure et était déprimée et seule. Angelica a dit qu’elle avait des problèmes de luxure, d’adultère, de jalousie et de colère. Leur autre frère, Salvador, avait des problèmes de luxure et de colère violente.

Letis, un Hondurien vivant en Espagne, a également appelé pour la difficulté à marcher due à une hernie discale, en plus des douleurs corporelles générales. En conséquence, elle a été immobilisée dans un corset lombaire. Thabo, un footballeur professionnel, a également appelé d’Afrique du Sud pour un problème au genou droit, qui avait été opéré à deux reprises. Il était resté inactif depuis que le problème avait commencé. Pendant la prière offerte par le Prophète Racine, la famille mexicaine a vomi les substances toxiques présentesdans son système, tandis que Letis et Thabo ont été libérés de la douleur. L’homme de Dieu leur a alors conseillé de suivre Jésus maintenant qu’ils avaient été libérés.  

Puis, la prière a été offerte pour Ewan, résident des îles Caïmans, pour Edgar de Colombie et pour Nelly de France. Ewan souffrait d’apnée du sommeil et d’une blessure au cou, ainsi que de douleurs dans d’autres parties de son corps. Edgar souffrait d’alcoolisme et de toxicomanie, ce qui lui causait de nombreux problèmes à la maison et au travail. Et Nelly, l’aide-soignante, souffrait de difficultés à marcher en raison d’une hernie discale. Alors que la Prophétesse Angela priait au puissant nom de Jésus-Christ, les poignets d’Ewan ont commencé à trembler abondamment. De même, Nelly a démontré sa guérison en exerçant son corps sans douleur. Quelques instants plus tard, Edgar vomit les substances toxiques présentes dans son organisme, puis rassura sa femme, sa fille et son fils par une chaleureuse embrassade. Enfin, la Prophétesse Angela déclara que tous avaient été libérés par Jésus-Christ.

Dans la série suivante de participants, Dauda, un Béninois vivant en France, a décrit comment il avait des difficultés à marcher en raison d’un problème de moelle épinière, tandis que sa femme Fatimata avait des problèmes aux genouxet aux nerfs de ses poignets, raison pour laquelle elle utilisait des attelles de poignet et une genouillère. Jose, originaire de Colombie, était accro à la cocaïne, une condition qui l’a conduit à diverses formes d’immoralité. Henry, un infirmier kenyan vivant aux États-Unis, avait des problèmes de genou et de dos. Enfin, il y avait Maria, une Colombienne vivant aux États-Unis. Maria souffrait de maux de tête chroniques et de bronchite, et dépendait de plusieurs médicaments pour l’aider à expectorer ainsi que d’un nébuliseur pour aider ses poumons à mieux fonctionner. Son mari, médecin, Hector, a déclaré : « À ce stade, nous avons besoin d’un miracle. Nous avons besoin que Dieu intervienne dans notre situation ». Hector a également demandé la prière pour le préserver de la contamination à la COVID-19 alors qu’il soigne ses nombreux patients. Pendant la prière de la Prophétesse Yinka, Maria a vomi les substances toxiques présentes dans son système. Dauda a fait un miracle : il a porté sa femme de 80 kg comme un bébé ! Fatimata elle-même avait été débarrassée de toute douleur, car elle avait levé son bras complètement et exercé ses jambes. Maria a également cessé de souffrir d’essoufflement. De son côté, Henri s’exclama : « Je suis un sportif ! ». Il a dit qu’il n’aurait plus besoin de son corset lombaire, de sa genouillère et de ses médicaments. La Prophétesse Yinka a également prié pour la femme d’Henry, qui avait des problèmes au niveau de la poitrine. Enfin, José a témoigné : « J’ai senti qu’un fardeau était enlevé de mon coeur. ».

« Le genre de personne que vous êtes détermine le genre de personnes qui sonten communion avec vous », ainsi commença le Prophète Racine dans son message sur la charité et le don pieux. Dans sa courte homélie sur le thème de la réciprocité, Racine a réitéré un principe de la nature : « La seule façond’avoir un ami, c’est d’en être un. Je le suis parce que vous l’êtes ; vous l’êtes parce que je le suis ». Étant donné que la création est fondée sur « le respect mutuel, le soin mutuel et l’attention mutuelle », Racine a expliqué que nous sommes récompensés en fonction strictement de la quantité d’amour que nous investissons dans les autres. En faisant écho aux enseignements du Prophète T.B. Joshua, Racine a conclu : « Si nous faisons toutes sortes de sacrifices mais que nous n’avons pas dans notre cœur un véritable amour ardent pour Dieu et pour notre prochain, nous n’avons rien ».

Il a donc prêché la nécessité d’embrasser l’amour véritable (1 Jean 4 : 8, Jean 13 : 34) qui rejette le fait d’aimer pour « des raisons égoïstes, classiques et matérielles » et néglige « l’échec, les erreurs, les faiblesses et les défauts de nos voisins ». Soulignant qu’il n’y a pas de personne parfaite, Racine a déclaré que l’amour véritable « dissout tous les préjugés, l’incompréhension et la suspicion » et triomphe des « mauvais traitements, de la souillure et de la persécution », ce qui conduit à donner généreusement de notre temps et de nos ressources aux personnes de toutes races et religions. Et comme le dit le serviteur de Dieu, le Prophète T.B. Joshua, « l’amour que nous donnons est le seul amour que nous gardons », car « l’amour est le fil d’or qui relie la création de Dieu ».