JE CROIS ; VIENS AU SECOURS DE MON INCRÉDULITÉ - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

JE CROIS ; VIENS AU SECOURS DE MON INCRÉDULITÉ

JE CROIS ; VIENS AU SECOURS DE MON INCRÉDULITÉ

Au cours de l’enregistrement des chants, la main droite de Dieu a atterri sur les fidèles alors qu’un riche éventail de chants s’écoulait du répertoire de la chorale de La SCOAN. L’Arène de la Liberté » a été chargée de preuves étonnantes du surnaturel. Des vomissements de sang et d’autres substances toxiques aux contorsions incontrôlables du corps, l’impressionnante puissance de Dieu était visible sur toute la ligne.    

 Le prophète Racine a commencé son message sur la note culinaire du goût du « riz Djolof », bien qu’il se soit concentré sur ce qu’il a appelé la « manne Djolof » – la nourriture divine métaphorique qui garde le chrétien perpétuellement comblé. Citant l’affirmation de David dans le Psaume 119:103 – « Tes paroles sont plus douces que le miel à mon goût » – Racine a posé à la congrégation plusieurs questions concernant l’identité d’un vrai chrétien et la manière de distinguer une telle personne, citant Hébreux 11:6. En répondant à la question, il a dit qu’il serait erroné de faire dépendre le vrai christianisme de simples efforts extérieurs pour arrêter de faire certaines choses, par exemple fumer, boire, mentir, sans être vraiment juste à l’intérieur. Il a décrit la justice comme un don de Dieu et a déclaré que seule la capacité de Dieu peut aider une personne à vraiment cesser de pécher et à exercer une foi implicite en Dieu à tout moment, quelles que soient les circonstances.

Ainsi, son message intitulé « JE CROIS ; VIENS AU SECOURS DE MON INCREDULITÉ » insistait sur la nécessité pour les chrétiens de s’en remettre à Dieu dans la prière en toutes circonstances. Comme le père du garçon possédé d’un démon dans son texte de preuve de Marc 9:23-29, le prophète Racine a dit que quiconque veut faire des progrès spirituels doit admettre sa faiblesse et chercher l’aide de Dieu pour faire face aux tempêtes de la vie. Il a ajouté : « Dieu regarde le coeur. Il ne regarde pas l’amour maintenant, mais l’amour dans quinze ans, l’amour dans trente ans, l’amour pour toujours. Pas la fidélité maintenant mais la fidélité dans cinq ans, dix ans, la fidélité pour toujours ». Il a terminé en conseillant aux chrétiens de ne pas se vanter de leurs propres œuvres mais de chercher à créer une atmosphère et une relation avec Dieu qui soient justes.

Après le sermon bien reçu, Dieu Tout-Puissant s’est déplacé puissamment au milieu de Son peuple alors que les prophètes et les prophétesses imposaient les mains ointes aux adorateurs, faisant tomber les forteresses démoniaques pour de bon.

TESTIMONIES

UN COUPLE MALAWIEN LIBÉRÉ DE L’ESCLAVAGE DE LA DOULEUR

Pendant 10 ans, l’ancien diplomate malawien M. Carlton Sichinga et son épouse ont conjointement souffert de difficultés à marcher en raison d’une spondylose lombaire. De même, tous deux ont également ressenti des sensations de brûlure dans la poitrine. Entouré de supports autour de la taille et des zones touchées, le couple a dû faire face à des difficultés dans sa vie.

Ayant épuisé toutes leurs options, le couple a couru vers Dieu il y a quinze jours, alors qu’ils se présentaient pour les prières à La SCOAN. Après les prières, le mari et la femme se sont levés une fois de plus sans utiliser d’aides à la mobilité. « Nous avons eu des moments très, très difficiles dans notre maison », se rappelle M. Sichinga, en disant que sa femme n’avait pas pu lui donner de nourriture et qu’il n’avait pas pu lui rendre service lui-même. « J’avais l’impression que quelque chose sortait de ma tête, comme si ma tête avait disparu », a-t-il dit en hilare, en évoquant ce qu’il avait ressenti lorsque la prophétesse Yinka lui a imposé une main ointe.

Mme Sichinga a déclaré que son médecin lui avait conseillé de se rendre au SCOAN après avoir examiné son état. « J’ai ressenti comme si quelque chose m’avait choquée et je suis devenue très légère », a dit Mme Besta à propos de l’effet de la prière sur son corps. Carlton a conseillé aux gens de réaliser que la puissance de Dieu existe et qu’elle est disponible pour nous tous.

« CE DIEU EST UN DIEU GÉNIAL ! » UNE FEMME MALAWIENNE LIBÉRÉE DE LA DOULEUR

 Pendant huit ans, la Malawienne Hilda Sheena, 54 ans, basée aux États-Unis, a souffert de difficultés à marcher en raison d’une spondylose lombaire et d’une sténose de la colonne vertébrale. Bien qu’elle ait reçu une attelle de genou et une chevillère, et qu’elle ait participé à plusieurs séances de physiothérapie, Hilda ne pouvait pas marcher sur de longues distances. Elle ne pouvait pas non plus rester assise longtemps et le sommeil lui échappait souvent. Elle devait toujours avaler des analgésiques et recevoir des injections pour soulager sa douleur. Fatiguée de cette condition débilitante, Hilda avait demandé l’aide divine à La SCOAN il y a deux dimanches. Elle a dit : « Je crois que c’est mon dernier arrêt de bus et que Dieu me guérira au nom de Jésus. » Pendant la séance de guérison du service du dimanche, la prophétesse Yinka a ordonné : « Quelle que soit la chaîne que Satan a dû utiliser pour vous relier à lui – dehors, au nom de Jésus-Christ ! Immédiatement, l’onction a déferlé sur Hilda et elle a commencé à vomir les dépôts maléfiques dans son système. Ensuite, elle a éclaté en sanglots de joie en glorifiant Dieu de l’avoir guérie. Dimanche dernier, Hilda est retournée à l’église pour son témoignage complet. Elle a raconté comment son ancien malaise lui avait causé une grave gêne. « C’était un voyage très difficile », a-t-elle dit, ajoutant qu’elle ne pouvait pas faire plus que de se préparer une tasse de café. Elle a dit que sa foi avait été élevée par les miracles qu’elle avait vus sur Emmanuel TV. “

. »Ce Dieu est un Dieu génial », a-t-elle affirmé. Elle a conseillé aux gens de porter leurs problèmes devant Dieu.

20 ANS APRÈS, LA GUÉRISON DE L’ULCÈRE DE LA JAMBE RESTE PERMANENTE

Après avoir été mordu par un chien dans une enceinte, une blessure grotesque et cancéreuse s’est développée sur la jambe de Mme Eucharia Egelonu. Les médecins lui avaient conseillé de se faire amputer la jambe. Même de nombreux points de suture n’ont pas permis de refermer la plaie béante. Avec le temps, sa jambe est devenue extrêmement malodorante et répugnante. L’odeur révoltante obligeait ses amis et sa famille à garder leurs distances. On conseilla alors à Eucharia de se rendre à La SCOAN où elle reçut les prières du prophète T.B. Joshua. Immédiatement après la prière, Eucharia a reçu de la force dans sa jambe et a commencé à courir et à sauter.

Des semaines plus tard, Eucharia est retournée à La SCOAN pour montrer l’état de sa jambe qui avait été battue : Seule la cicatrice est restée. Dimanche dernier, 20 ans après sa guérison, Eucharia est revenue une nouvelle fois pour témoigner de la permanence de sa guérison. Aujourd’hui âgée de près de 60 ans, elle se souvient de ce qu’elle avait ressenti lorsque le prophète T.B. Joshua avait prié pour elle. « C’était comme si on m’avait enlevé cette jambe et qu’on m’en avait donné une nouvelle », a-t-elle dit. Elle a expliqué que le sang et le liquide avaient en fait séché au bout de deux jours. « Je vois ma jambe maintenant, 20 ans plus tard », a-t-elle dit en soulevant sa robe pour que tout le monde puisse la voir. « Je sentais tellement mauvais à l’époque », se souvient-elle également. La fille d’Eucharia, qui l’accompagnait à l’église, a dit : « Il n’y a rien que Dieu ne puisse faire. » Eucharia a exhorté les gens à croire en Jésus-Christ.

« J’AVAIS L’IMPRESSION QU’ON M’ARRACHAIT UN AUTOCOLLANT DU CORPS », A DÉCLARÉ UNE FEMME GUÉRIE D’UNE SPONDYLOSE LOMBAIRE

Après un accident il y a 22 ans, Mme Graziela De Sousa, alors âgée de 29 ans, a commencé à avoir des difficultés à marcher en raison d’une spondylose lombaire. En raison de son état de santé, elle a également souffert d’autres affections telles que des calculs rénaux, des migraines, de l’hypotension artérielle et de la dépression. Malgré son corset lombaire, cette Mozambicaine autrefois sportive a perdu son agilité, la douleur prenant le dessus sur son corps. Il y a deux dimanches, alors que la prophétesse Yinka priait pour Graziela, elle lui a demandé de se tourner vers Jésus-Christ, le guérisseur. Elle a ensuite ordonné à la puissance de Dieu de s’écouler à travers chaque partie endommagée du corps de Graziela et instantanément, la puissance a surgi à travers Graziela, la faisant presque s’élancer dans un sprint. Graziela a commencé son témoignage dimanche dernier en disant : « Je suis arrivée ici dans la douleur. » Elle a raconté qu’elle avait dû prendre des tas de médicaments, en déclarant : « Je ne me suis pas habituée aux médicaments ; mes médicaments se sont habitués à moi, alors ils ont cessé d’agir. C’est dans cet état de santé qu’elle était venue à La SCOAN comme « le dernier recours », après avoir été encouragée par sa mère au fil des ans. Graziela a dit de ce que la prière lui a fait ressentir : « J’ai eu l’impression qu’on m’enlevait un autocollant de mon corps », alors qu’elle versait des larmes de joie. Elle dort maintenant paisiblement et peut marcher parfaitement. Elle a conseillé aux gens de chercher le Seigneur pour être guéris.

LA PROPHÉTIE SAUVE UN JEUNE HOMME AU BORD DE LA MORT

Pendant le temps de la prophétie, lors d’un service dominical à la fin de l’année 2019, le prophète T.B. Joshua a montré du doigt une femme parmi la congrégation. Il lui demanda : « Où est ton petit ? » « Il est à la maison », a-t-elle fait un geste de la main à l’envers. L’homme de Dieu poursuivit : « Sais-tu pourquoi je te le demande ? La femme répondit : « Oui, monsieur », ce à quoi le serviteur de Dieu fit remarquer : « Vous avez lutté pour avoir celui-là. » Il lui a ensuite dit qu’elle avait déjà perdu un enfant et qu’elle était sur le point d’en perdre un autre. « Je vois le même esprit poursuivre celui-ci », a révélé le prophète T.B. Joshua. C’était la prophétie donnée à Mme Lorenta Oseyande, dont le fils, Genesis, était allongé sur un lit d’hôpital en Afrique du Sud depuis deux mois. Il avait été frappé par une maladie qui le faisait dépérir. Moussant à la bouche, il ne pouvait ni parler ni manger et ne pouvait pas bouger ses mains. Suivant les conseils d’un ami proche de la Genèse, Lorenta s’est précipité vers le SCOAN pour une intervention divine puisqu’il ne répondait pas au traitement. Après la rencontre de Lorenta avec le serviteur de Dieu, la Genèse a reçu la visite de parents qui lui ont montré une vidéo de la prophétie que sa mère avait reçue. En quelques heures, la Genèse a commencé à s’améliorer. Quand on lui a dit que la mère du jeune homme était allée à La SCOAN pour des prières et avait reçu une prophétie du prophète T.B. Joshua, le médecin a rapidement reconnu l’onction peu commune de Dieu sur le ministère. « Mon fils m’a appelé mardi, deux jours après la prophétie et m’a dit qu’il se remettait », a-t-elle dit à l’église. Toujours à l’église dimanche dernier, la Genèse elle-même a parlé de la sensation qu’il avait ressentie dans son corps après avoir regardé la vidéo. Faisant la démonstration de sa guérison, il a conseillé aux jeunes de donner leur vie au Christ. Sa mère conseillait aux gens de croire en la capacité de Dieu à leur donner un témoignage.

UN POT-POURRI DE BÉNÉDICTIONS POUR LES EGHAREVBAS COMME ESPRIT DE COLÈRE EST BANNI

« Je l’ai mise là où je veux qu’elle soit – dispersée et en lambeaux…. Je suis la Reine », disait le mauvais esprit qui avait troublé la vie de Mme Tricia Egharevba lors de sa délivrance il y a deux dimanches. À côté de Tricia se tenait son mari, qui portait leur fille et leurs deux fils, le plus jeune pour lequel le couple était en fait à l’église en raison des crises qu’il avait subies. Dimanche dernier, la famille est retournée à l’église pour témoigner de la bonté de Dieu dans leur vie. La délivrance de Tricia n’est pas la seule bénédiction que la famille a reçue, même si elle semble avoir éclipsé tout le reste. Elle a raconté comment l’esprit de colère l’avait tourmentée pendant ses années d’école, ce qui lui avait valu d’être expulsée deux fois de l’école. Elle a également raconté comment elle avait été une menace pour ses enfants et son mari. Elle battait les enfants sans pitié et se battait au hasard avec son mari, menaçant de quitter le mariage pour la moindre raison.

À l’insu de Tricia, son agressivité avait fait que son fils de 11 ans avait développé une peur profonde de sa personne. Pour l’aider à faire face à la situation à la maison, il feignait la maladie ou la blessure, ayant compris que c’était la seule façon de voir le côté doux de sa mère. Il s’est consolé en mangeant du papier après avoir trouvé un camarade de classe qui faisait de même. Bien qu’elle regrette toujours ses actes par la suite, Tricia prenait plaisir à harceler et à combattre son mari, lui faisant souvent subir un stress évitable en le forçant à faire la cuisine pour la famille après une longue journée de travail, alors qu’elle était à la maison toute la journée. Tricia a raconté comment, à huit mois de grossesse, elle s’était violemment battue avec sa belle-sœur pour une petite affaire. Elle a raconté comment elle s’était battue avec son mari après avoir appris qu’elle était tombée enceinte de leur troisième enfant. Malgré la douleur qu’elle a ressentie pendant la grossesse, Tricia a continué à se battre avec son mari. Ce ne sont là que quelques-unes des expériences qui ont tourmenté la famille Egharevba, mais la liberté est finalement venue après leur visite au SCOAN.

Aujourd’hui, Tricia est devenue une nouvelle création, s’occupant des tâches ménagères, caressant ses enfants et s’occupant de son mari. Il n’est plus facile de passer à la colère, Tricia est maintenant remplie de calme au lieu de vitriol envers ceux qui tentent de la provoquer. Heureux que sa femme ait changé, M. Victor Egharevba a déclaré que les choses ont été géniales depuis la délivrance de sa femme, leur deuxième fils n’ayant plus de crises. « Rien n’est impossible à Dieu », a-t-il dit. Dans une expression très éloquente, le premier enfant des Egharevba a raconté tout ce qu’il avait subi aux mains de sa mère et a remercié Dieu pour la paix qui règne maintenant dans la famille. « Courez vers n’importe quelle église vivante pour votre délivrance », a conseillé Tricia à ses auditeurs et téléspectateurs.

UN BÉBÉ DE DEUX MOIS EN RETARD DE NAISSANCE EST NÉ APRÈS UN TOUCHER OINT 

À la mi-février 2020, la grossesse de Mme Blessing Amaechi, basée à Abuja, avait deux mois de retard. Tout avait commencé lorsqu’elle a fait un rêve dans lequel un vent maléfique soufflait sur son ventre, faisant osciller la grossesse de gauche à droite. Puis, sept mois plus tard, elle était incapable de se déplacer sur le lit. Après que toutes les femmes de sa classe prénatale aient accouché, Mme Amaechi a cessé d’aller à l’hôpital par honte et déception. Son mari est devenu un guerrier de la prière, se privant de sommeil et priant toute la nuit. En tant qu’ardente spectatrice d’Emmanuel TV, Mme Amaechi a continué à prier avec le prophète T.B. Joshua. Il y a deux dimanches, elle s’est rendue à La SCOAN et a reçu des prières au puissant nom de Jésus-Christ. Quand elle est rentrée chez elle ce soir-là, elle a commencé à ressentir des douleurs d’accouchement. Elle a réussi à s’endormir et a rêvé du prophète T.B. Joshua lui apparaissant aux côtés de la prophétesse Anne, qui avait prié pour elle plus tôt dans la journée. Elle a dit que l’homme de Dieu avait demandé à la prophétesse de joindre sa foi à la sienne afin qu’elle puisse avoir son bébé. Au cours du rêve, la main droite de Blessing s’est mise à vibrer et lorsqu’elle s’est réveillée, elle a posé la main sur son ventre, se prononçant sur elle-même. Immédiatement, elle a commencé le travail et a accouché à l’hôpital peu après cette nuit-là. Elle a nommé le garçon Victor Miracle Amaechi en souvenir de son accouchement miraculeux ! Elle a conseillé aux gens de considérer leurs problèmes comme n’étant pas plus gros qu’un grain de moutarde.

DES RÉSULTATS SCOLAIRES EXCEPTIONNELS POUR UN ÉTUDIANT DU BOTSWANA DE NIVEAU 2

Mlle Naomi Higgins, une étudiante botswanaise de 14 ans, a toujours été une fervente spectatrice d’Emmanuel TV. Sa foi étant déjà solidifiée par les miracles qu’elle voit toujours sur la chaîne, elle a pris la décision audacieuse de se présenter à l’examen du formulaire 3 de son pays alors qu’elle était en formulaire 2. Bien que l’examen aurait normalement dû être très difficile pour elle, Naomi s’est retrouvée à le passer en valsant, s’étant inspirée du prophète T.B. Joshua alors qu’elle se préparait pour l’examen. Elle a commencé à avoir des révélations dans son rêve, avec des solutions qui lui étaient proposées. Malgré le fait que le diable avait essayé de lui faire peur, Naomi avait procédé dans la confiance que Dieu serait avec elle. Lorsque les résultats ont été publiés, Naomi a constaté qu’elle avait non seulement réussi l’examen, mais qu’elle l’avait également réussi avec distinction, devenant ainsi la seule élève à avoir obtenu un « A » dans son école. Les médias locaux ont repris l’histoire de Naomi et elle leur a raconté avec joie comment elle avait été inspirée par les citations et les sermons du prophète T.B. Joshua. Mme Ruth Higgins, la mère de Naomi, enseignante professionnelle, a également raconté comment elle avait surmonté la stagnation de sa carrière en priant avec le prophète T.B. Joshua sur Emmanuel TV. Alors que Dieu accélérait les promotions de Ruth, il lui a fait sauter une des étapes de la chaîne de promotion. La titulaire du diplôme est maintenant tellement favorisée qu’elle dirige des collègues enseignants plus diplômés qu’elle. Elle a conseillé aux gens de réaliser que la distance n’est pas un obstacle au mouvement de l’Esprit de Dieu, les incitant à demander l’onction disponible à La SCOAN. Naomi a conseillé aux jeunes de réaliser qu’avec Dieu, tout est possible.

AU SERVICE DE L’EAU VIVE, L’HOMME REÇOIT LA GUÉRISON D’UN PROLAPSUS DISCAL LOMBAIRE

  M. Cyriacus Chukwu souffrait de difficultés à marcher en raison d’un prolapsus discal lombaire et d’une sciatique. Les médecins ne pouvaient rien faire d’autre pour lui que de lui remettre un corset lombaire et plusieurs analgésiques, ainsi que des chaussettes spéciales pour l’aider à amortir sa douleur. Il souffrait également de douleurs à l’épaule, ce qui rendait sa vie très pénible. Comme son travail l’obligeait à se déplacer, cet état rendait la vie normale très difficile pour le résident de Lagos. Il y a deux lundis, il a assisté au Service de l’eau vive de La SCOAN, où il a eu la chance de prier sur l’autel de La SCOAN et de boire l’eau vive. Une fois que Cyriaque a roulé sur l’autel en entrant en contact avec Dieu, il a reçu sa guérison instantanément, en descendant les marches avec un rebond dans sa foulée. Il avait été accompagné à l’église par un frère médecin, qui lui avait non seulement expliqué médicalement le problème que Cyriaque avait eu, mais aussi comment sa guérison ne pouvait être que divine. Dans son témoignage de dimanche dernier, Cyriaque a raconté comment sa maladie l’avait rendu incapable de fonctionner. « À l’époque, je mettais ma chemise en pleurs », se souvient-il. Étonnamment, les médecins n’avaient pas réussi à trouver la source du problème de Cyriaque. Cependant, à la gloire de Dieu, la puissance de Dieu avait pris le contrôle et l’homme malade avait retrouvé sa pleine santé. Son frère médecin, qui comprenait parfaitement le défaut anatomique en cause, s’étonnait de la puissance de Dieu, car il s’était demandé à plusieurs reprises comment tout cela s’était produit. Il a donc conseillé aux gens de ne pas essayer de prendre la gloire de Dieu, car les médecins ne font que traiter, mais Dieu guérit. Cyriaque conseillait aux gens de chercher Dieu dans toute église vivante.