LA MANIÈRE DONT NOUS PARDONNONS - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

LA MANIÈRE DONT NOUS PARDONNONS

C’était un signe clair des signes étonnants qui allaient suivre alors que la louange et l’adoration de la chorale de La SCOAN provoquait une effusion de l’Esprit de Dieu sur les fidèles, qui relâchaient leurs inhibitions en dansant avec un enthousiasme saint, reconnaissants de voir la fin de l’année sous la direction de Dieu.

Dans un message pour la saison et pour tous les temps, Prophète TB Joshua exhorta les fidèles à la vertu en faisant aux autres ce qu’ils voudraient que Dieu fasse pour eux. Il a lu Luc 11 : 4 et Matthieu 25 : 45. Alors que le premier passage parle de demander le pardon de Dieu après avoir pardonné aux autres, le second exhorte les Chrétiens à essayer de répondre aux besoins de leurs voisins en ayant la conviction qu’ils le font pour Dieu. Ainsi, il exhorte les fidèles à adopter l’amour inconditionnel comme mode de vie : « La manière dont je vous aime est la même manière dont je serai aimé. La façon dont je vous aide est la même façon dont je serai aidé. La façon dont je vous libère est la même façon dont je serai libéré. La façon dont je vous restaure est la même façon dont je serai restauré. La façon dont je prends soin de vous est la même façon dont on prendra soin de moi. »

Dans un autre message pratique, Prophète Chris a enseigné à l’église : « LAISSEZ VOTRE CONSCIENCE VOUS GUIDER. » Le message insistait sur la nécessité pour les Chrétiens de réaliser que personne n’est parfait, car tous ont péché et sont passés à côté de la gloire de Dieu. Prenant son texte de référence dans Proverbes 28 : 13 – « Celui qui cache ses péchés ne prospère pas, mais on aura compassion de celui qui les confesse et les abandonne » – Prophète Chris a montré qu’essayer de dissimuler un péché ou une imperfection ne fera qu’entraîner plus de péché et d’imperfection, comme ce fut le cas avec David dans 2 Samuel 11. Pour reprendre les mots du prophète Chris, « Ce n’est pas que les enfants de Dieu ne font pas d’erreurs ou ne font pas de mauvaises choses mais quand ils le font, leur cœur est troublé parce que ce n’est pas leur volonté de commettre le péché ». Il a donc conseillé aux fidèles de ne pas ignorer leur conscience.

En effet, le Seigneur s’est déplacé puissamment le jour où beaucoup ont reçu la guérison, la délivrance et le salut alors que les serviteurs de Dieu priaient avec le peuple au nom puissant de Jésus-Christ.

TÉMOIGNAGES

UNE GRAND-MÈRE ÉCHAPPE À LA DOULEUR

Pendant 18 ans, Mme Bernadette Kato, grand-mère de 64 ans, a eu des difficultés à marcher en raison d’une grave arthrose des deux genoux. Les médecins lui ont donné des attelles aux genoux et des chaussettes de compression pour l’aider à soulager ses douleurs. Ils lui ont également suggéré de subir une chirurgie de remplacement du genou, car son cartilage s’était complètement usé. Cependant, ils l’ont avertie qu’elle pourrait se retrouver en fauteuil roulant, car l’opération pourrait aggraver sa situation. Pendant ce temps, le foyer de Bernadette souffrait, car elle ne pouvait pas fonctionner par elle-même dans sa famille basée en Australie. Et comme elle ne pouvait pas travailler et subvenir aux besoins du foyer, son mari l’a quittée. N’étant pas découragés par le rapport du médecin, les Congolais de la RD ont décidé de porter son cas devant Dieu. Il y a deux dimanches de cela, elle a visité La SCOAN pour la prière au nom puissant de Jésus. Après un contact avec le serviteur de Dieu, Prophète Racine, elle a reçu sa guérison parfaite et a marché énergiquement en glorifiant le nom de Dieu. À la fin de son témoignage dimanche dernier, Bernadette a exhorté les gens à accepter que rien n’est impossible à Dieu.

« AUCUN PROBLÈME N’EST AU-DESSUS DE DIEU », A DIT LA FEMME LIBÉRÉE DE SES DOULEURS AU BAS DU DOS

Mlle Henrietta Malm a visité La SCOAN il y a deux dimanches de cela pour la prière à cause de sa difficulté à marcher suite à une maladie dégénérative des disques et d’une sténose du canal rachidien de grade 1. Pendant deux ans, cette étudiante ghanéenne de 37 ans travaillant à temps partiel a dû prendre des médicaments tous les jours pour soulager ses douleurs au bas du dos, en plus de porter un corset lombaire. Pour couronner le tout, elle avait également du mal à retenir son urine. Déterminée à ne plus souffrir, elle avait demandé l’aide de Dieu. « Jésus est le réparateur et le restaurateur », déclara Prophète Racine à Henriette juste avant de prier pour elle au nom puissant de Jésus. Quelques instants plus tard, elle se leva et marcha sans douleur pour la première fois en deux ans. « Aucun problème ne dépasse Dieu », a conseillé Henrietta à l’église lors de son témoignage dimanche dernier.

L’ASTHME CONGÉNITAL DISPARAÎT EN UN INSTANT

Asthmatique de naissance, Mlle Marvelous Chukwuma, 14 ans, basée en Afrique du Sud, avait assisté au Service de Dimanche de La SCOAN il y a quinze jours de cela avec sa mère. Équipée d’un nébuliseur – un appareil respiratoire pour les personnes souffrant de son état – Marvelous était assise devant Prophète Racine qui a prié pour sa guérison au nom puissant de Jésus-Christ. Après la prière, il lui a demandé de respirer librement en déclarant qu’elle était guérie de sa condition. Dimanche, pendant la session de témoignage, la mère de Marvelous a dit qu’elle avait été affectée par l’incapacité de sa fille à sentir quoi que ce soit, ainsi que par son allergie à la poussière et aux fleurs. Elle était cependant reconnaissante à Dieu d’avoir guéri sa fille, qui, selon elle, « courait dans tous les sens » lorsqu’ils retournèrent à leur logement. « Elle peut respirer correctement, sa poitrine n’est plus douloureuse et elle est capable maintenant de sentir », a révélé la mère de Marvelous avant de conseiller aux gens de ne croire qu’en Jésus-Christ. Marvelous a décrit ce qu’elle a ressenti pendant la prière : « Je sentais cette chaleur en moi, comme si ma poitrine était en feu. Depuis lors, je peux respirer correctement. » Elle conseille aux gens d’avoir foi en Dieu.

LIBÉRÉE DE LA DÉPENDANCE À LA POUDRE DE BEAUTÉ

Jusqu’à il y a quinze jours, la Nigériane Jane Ola Precious, basée en Grèce, était accro à la poudre de beauté, une envie qu’elle avait développé un après-midi d’été en se poudrant le corps. Il y a dix ans, un esprit l’avait poussée à goûter à la poudre et elle l’avait fait. Le jour suivant, Jane s’était précipitée au supermarché pour acheter plus de poudre à manger. Réalisant finalement qu’elle se faisait du mal, Jane avait essayé de se débarrasser de cette habitude, mais elle se retrouvait à y retourner. Au fil du temps, elle a développé des kystes ovariens et une aménorrhée ainsi que des douleurs aux genoux et des maux de tête. Ayant eu assez de la main oppressante de satan sur sa vie, Jane avait décidé de visiter La SCOAN pour la prière. La regardant droit dans les yeux, Prophète Chris avait prié ainsi : « Que tout esprit étrange derrière cette dépendance – sorte maintenant ! » Depuis ce jour, Jane a perdu l’envie de manger de la poudre de beauté. Elle a conseillé aux gens de courir vers Dieu pour être délivrés d’étranges envies.

FANATIQUE CONVERTI ET SAUVÉ DU POUVOIR DES IDOLES FAMILIAUX

Mr Kwami Lembae vient d’une famille ghanéenne où ses deux parents vénéraient des idoles. Pendant des générations, les idoles ont apparemment été des éléments importants dans les fermes de son peuple. Cependant, en 2014, Kwami s’est rapproché de Dieu et a commencé à prêcher l’Évangile à sa famille, ses amis et à des étrangers. En tant que converti zélé, il croyait qu’il était libre de détruire les idoles de la maison de son père, en commençant par la plus petite – ou du moins c’est ce qu’il pensait. Le jour où il détruisit l’idole abritée dans la calebasse, le soir même, Kwami fit un rêve dans lequel un vieil homme à l’allure fatiguée le frappa sur l’épaule après avoir accusé Kwami de l’avoir éjecté de sa maison. L’homme portait des sacs remplis de toutes sortes de choses. Dans le rêve, Kwami était incapable de parler et une fois réveillé après avoir reçu un coup sur l’épaule, il fut saisi par l’esprit de peur. À partir de ce moment, Kwami déclara : « J’avais l’impression qu’un autre être était entré en moi et avait commencé à me dicter mes actes. » Il a cessé de lire la Bible, car la peur avait pris le dessus sur son esprit. Et bien qu’il ait renoncé à l’alcool après sa conversion, Kwami non seulement est revenu à la bouteille mais a aussi commencé à consommer beaucoup plus que ce qu’il n’avait jamais l’habitude de consommer. Plus encore, le professeur se désintéressa de sa famille et se mit à passer du temps avec des femmes célibataires. Il se présentait au travail avec des maux de tête dus à la forte consommation d’alcool et n’était pas en mesure de travailler efficacement. Il faisait aussi constamment des cauchemars et croyait qu’il était en train de mourir. « Je me suis rendu compte que j’avais un problème, mais je ne pouvais rien faire. Quelqu’un d’autre devait m’aider », a dit Kwami à l’église dimanche lors de son témoignage. Alors que l’alcool inondait son organisme, Kwami commençait à souffrir du cœur, ressentant une douleur vive et intense. Ironiquement, c’est un médecin qui l’a ramené vers Christ. Entre-temps, avant de visiter La SCOAN pour la prière, Kwami avait fait un rêve dans lequel il se voyait allongé, bien que ce fût supposé être son anniversaire. À sa droite, une main avec un Bracelet de Foi est apparue et a soulevé la propre main sans vie de Kwami et a glissé le bracelet dedans. « Suis-moi », ordonna le propriétaire de la main. Alors que le propriétaire de la main lâcha prise, Kwami essaya de lui courir après – et il se réveilla du rêve. En se réveillant, il découvrit que sa main droite était raide et qu’elle ne bougeait pas jusqu’à ce qu’il la tire avec sa main gauche. « Si je n’avais pas rencontré cette personne dans mon rêve, je pense que je serais mort dans mon sommeil », a dit Kwami. Il a alors demandé à Dieu de le conduire au lieu du salut, qui s’est avéré être La SCOAN. Pour faire court, l’esprit en Kwami s’est manifesté. Aujourd’hui, Kwami a été séparé de l’esprit de peur. « J’ai maintenant une merveilleuse paix dans mon cœur », a-t-il révélé. La femme de Kwami a dit que pour l’aider à faire face à la frustration du style de vie de son mari, elle a elle-même commencé à consommer de l’alcool en sachets. Cependant, a-t-elle ajouté, elle a maintenant cessé de le faire après que son mari a administré la Nouvelle Eau du Matin à la famille. « J’ai vu des changements chez lui », a-t-elle dit. Elle a conseillé aux gens de courir vers Dieu pour trouver des solutions à leurs problèmes, tandis que Kwami a conseillé aux gens de faire de Christ la fondation de leur famille et de chercher Dieu là où son Esprit prospère.

ALORS QUE L’ESPRIT DE COLÈRE DISPARAÎT, JOHNNY COMMENCE UNE NOUVELLE VIE AVEC CAROLINE

Lorsqu’il a eu 14 ans, Johnny Makhubu a commencé à faire des rêves dans lesquels il couchait avec une femme. En grandissant, l’esprit responsable de ces rêves lui a fait commettre des actes criminels, comme commettre des agressions et s’introduire dans des maisons, atterrissant de temps en temps en détention. Le problème était que l’esprit de colère était en lui. Dans les années 1980, Johnny a payé la « dot » pour une femme appelée Caroline Malete et l’a recueillie, et elle a rapidement eu son premier enfant, une fille. Puis elle est tombée enceinte de son deuxième enfant, même s’ils n’étaient pas officiellement mariés. Après une succession de bousculades et de bagarres avec Johnny, Caroline a accouché prématurément d’urgence et a eu une autre fille. Chaque fois que Johnny était loin de sa conjointe, il avait envie de lui parler, mais une fois rentré chez lui, il la trouvait irritante et se donnait une raison de la battre. Un jour, il est allé la chercher au travail et l’a emmenée sur un sentier isolé dans la brousse après une petite dispute. Il l’a battue sévèrement, dans le but de la tuer. Cependant, il a retenu sa main quand il lui a semblé que quelqu’un l’observait depuis une voiture garée. À la maison, il a supplié sa femme de mentir sur la façon dont elle s’était blessée. En tant qu’épouse aimante et indulgente, Caroline accepta de ne le dire à personne. Pourtant, le jour suivant, Johnny enferma sa femme. Des années plus tard, une des filles de Johnny lui présenta Emmanuel TV. Son père avait essayé de se séparer de l’esprit maléfique qui contrôlait sa vie. Il y a six ans de cela, il avait acheté des alliances avec lesquelles il espérait épouser Caroline mais l’esprit maléfique en lui s’était mis en travers de son chemin. Il y a quinze jours, à La SCOAN, la servante de Dieu, Prophétesse Yinka, a posé une main ointe sur Johnny et le mauvais esprit en lui s’est manifesté. Depuis cette délivrance, Johnny est devenu un homme changé, qui ne ressent plus que de la tendresse pour sa conjointe et prend plaisir à lire sa Bible. « Tout en moi est maintenant calme et je vais travailler pour Dieu pour le reste de ma vie », a déclaré Johnny. Caroline conseille aux gens de prier pour leur partenaire, tandis que Johnny conseille aux hommes violents de rechercher l’aide de Dieu. Et en terminant son témoignage dimanche dernier, Johnny a sorti les bagues et, lui et son partenaire, les ont échangées – pour vivre heureux pour toujours, au nom de Jésus !

LA PROPHÉTIE LIBÈRE LA FEMME DE L’ESCLAVAGE DE L’ÉNURÉSIE

« Il y a une dame ici – vous faites pipi au lit … Sortez des rangs – cela va détruire votre mariage. » Il y a deux dimanches de cela, ce furent les paroles prophétiques pour Mme Joy Okoh, une indigène de l’État du Delta nouvellement mariée. Dès que ces paroles prophétiques quittèrent les lèvres du Prophète TB Joshua, Joy s’avança avec précaution en vue de les confirmer. Dimanche dernier, elle est revenue à l’église pour remercier Dieu d’avoir enlevé un blâme majeur de sa vie. Elle a dit que l’énurésie avait commencé dès l’enfance et que cela lui avait causé une dépression. Elle a aussi dit qu’elle avait refusé l’aide des spiritualistes, malgré son mécontentement face à l’isolement que lui imposait cette situation où elle faisait pipi au lit. « Mon mari me détestait », a-t-elle ajouté. Elle a dit qu’elle a même blâmé Dieu à un moment donné qui semblait l’avoir abandonnée. Une téléspectatrice d’Emmanuel TV, Joy avait décidé sur un coup de tête de visiter La SCOAN il y a deux semaines et à la gloire de Dieu, elle a reçu sa délivrance. « Loué soit le Seigneur, je suis libre maintenant », a-t-elle dit à l’église, tout en conseillant aux gens de ne pas perdre espoir en Dieu. 

PLUS DE SAIGNEMENT OU D’HÉMORROΪDES APRÈS LA PROPHÉTIE

« Il y a une dame là-bas – vous saignez. » Bien que deux femmes soient sorties des rangs pour cette prophétie il y a deux dimanches de cela, le serviteur de Dieu TB Joshua a insisté sur le fait que c’était pour la femme qui saignait et qui avait aussi des hémorroïdes. « Ce n’est pas une supposition », a affirmé Prophète TB Joshua. Et la femme en question était une Nigériane basée en Afrique du Sud, Mme Chinwe Eheli, qui est revenue à l’église dimanche dernier pour son témoignage. Elle a dit que le problème avait commencé il y a deux ans et demi et lui avait causé une grave carence en fer, ce qui l’a amenée à manger de la terre et a donc causé ses problèmes d’hémorroïdes. Mme Chinwe a dit qu’elle avait commencé à manger de la terre parce que les suppléments de fer prescrits étaient inefficaces. Motivée par la guérison de son mari du cancer de la prostate après sa visite à La SCOAN l’année dernière, Chinwe était venue à l’église convaincue que Dieu la localiserait. Entre-temps, à la maison, cette condition avait causé des frictions conjugales car Chinwe n’avait pas l’énergie nécessaire pour accomplir ses devoirs d’épouse. Chinwe a dit qu’elle saignait des deux ouvertures dans ses parties intimes. Après la prophétie, cependant, elle est allée aux toilettes pour s’examiner. À la gloire de Dieu, les saignements avaient cessé. « Le problème est terminé et je suis de retour à la normale », a-t-elle déclaré tout en conseillant aux gens de faire passer Dieu en premier. 

AU SERVICE DE L’EAU VIVE, LA FEMME VOIT UNE VISION DU MESSIE

Il y a deux lundis de cela, au Service de l’Eau Vive de La SCOAN, Mme Lucy Tembo, une Zambienne vivant en Afrique du Sud, a eu la grâce de voir une vision du Messie, Jésus-Christ, alors qu’elle marchait sur la Montagne de Prière. Il est intéressant de noter qu’elle n’a pas toujours été du genre à être impatiente de visiter La SCOAN ou de s’engager dans des activités spirituelles. C’est une de ses amies qui l’avait poussée à venir. Alors que Lucy s’apprêtait à gravir la « Montagne », elle sentit une force qui essayait de la retenir, mais les huissiers l’y poussèrent. Une fois-là, un esprit commença à parler à travers Lucy : « Je vois quelqu’un qui se tient là – Il est vêtu de blanc. Un grand homme – L’homme qui se tient là, vêtu de blanc, c’est Jésus. Il nettoie tout le monde. » Et la voix continuait encore et encore, demandant finalement aux gens de croire au Dieu du Prophète TB Joshua. Lorsque la voix cessa de parler, Lucy tomba à la renverse sur le dos et pendant quelques secondes, elle sembla oublier tout cela. Au moment où elle reprit conscience, Lucy se releva et s’enfuit. Bien sûr, les huissiers firent leur travail. Dans son témoignage de dimanche dernier, Lucy a dit que la Forme humaine touchait tout le monde rapidement et que, bien qu’elle ait été une personne qui recevait la visite d’un mari spirituel, elle n’avait jamais pris la lecture de la Bible au sérieux. « Maintenant je sais qu’il y a Dieu », a dit Lucy, ajoutant qu’elle est aussi calme et qu’elle aime maintenant lire sa Bible. Elle a conseillé aux gens de réaliser que la présence de Dieu est à La SCOAN.

« MAINTENANT JE RECOMMENCE MA VIE », A DIT L’HOMME LIBÉRÉ DE L’INFLUENCE DES BAGUES DIABOLIQUES

Mr Ibrahim Bangura n’était pas un beau-fils ordinaire. Non, pas du tout ! Pourquoi ? C’était un toxicomane à la cocaïne, un homme imprudent, un fumeur d’herbe et un ivrogne qui n’a jamais eu de scrupule à perdre la raison dans la résidence de sa belle-famille. Choqués de découvrir qu’ils avaient remis leur fille à un irresponsable, ils ont demandé à annuler le contrat de mariage mais il n’y avait pas moyen. « Laissez-moi, je veux aider cet homme », affirmait-elle. Ils l’ont laissée seule – et elle a vécu un enfer jusqu’à il y a deux lundis de cela. C’est le jour où l’Esprit de Dieu a arrêté l’ancien footballeur de l’équipe nationale de Sierra Leone, surnommé « Obreh ». Et l’arrestation a eu lieu à « L’Arène de la Liberté » – La SCOAN. Pendant plus de 15 ans, la vie d’Ibrahim a été en désordre après qu’une femme spirituelle l’a forcé à accepter deux mystérieuses bagues provenant de sa demeure dans la forêt. Le jour où Ibrahim a enfilé ces bagues, ce mercredi en 2003, il a perdu toute sa capacité à jouer au football ainsi que tout intérêt pour ce sport. Sa vue et son ouïe ont également diminué et sa première femme et son premier fils se sont volatilisés. Réalisant que quelque chose n’allait pas spirituellement, la sœur d’Ibrahim, basée aux États-Unis, a alors emmené son frère chez des religieux musulmans dans trois pays d’Afrique de l’Ouest, mais il n’a jamais réussi à tourner la page. Sa mère a développé une hypertension en voyant son fils perdre le contrôle de sa propre vie, pour finir en prison dans la capitale gambienne, Banjul. C’est ainsi qu’Ibrahim est venu au Nigéria et a épousé Tina, dont la famille a vite découvert leur « erreur ». Ils n’avaient jamais vu un beau-fils fumer de l’herbe aussi ouvertement, prendre de la cocaïne et se saouler à mort. Et quant à ceux qui lui louaient leur maison, il y avait régulièrement des affrontements. À un moment donné, Ibrahim a pourchassé sa propriétaire autour de la maison, dans le but de lui faire du mal. De trois propriétaires différents, il a reçu des avis d’expulsion. Toujours en colère, Ibrahim battait constamment sa femme et la laissait mourir de faim. Et quand les enfants ont commencé à arriver, il n’avait plus de temps pour eux ni même pour sa femme, qui cherchait patiemment une solution au problème de son mari. De l’État d’Adamawa, elle est parvenue à le faire arriver à Lagos puis a réussi à le faire venir à La SCOAN. Et le reste fait partie de l’histoire ! Aujourd’hui, Ibrahim ne supporte même pas les fumées de cigarette et veut toujours être avec sa famille. Il est également important de noter que les voisins d’Ibrahim sont d’humeur festive, ayant regardé sa délivrance sur Emmanuel TV ; ils peuvent maintenant avoir la paix. Tina a conseillé aux gens de visiter une église vivante pour trouver des solutions à leurs problèmes. Ibrahim a conseillé aux gens de ne pas abandonner les membres errants de leur famille. « Restez loin des drogues », a-t-il averti.

22 ANS APRÈS, OLUWAGBENGA MAINTIENT SA GUÉRISON AU NOM DE JÉSUS

Il y a 22 ans de cela, Mr Oluwagbenga Oni est venu pour la première fois à La SCOAN, amené là par sa famille aimante qui refusait de l’abandonner malgré le fait que son corps était ravagé par un poison qui l’avait transformé en un cadavre ambulant. C’était un spectacle odorant, effrayant et hideux et n’importe qui aurait pu conclure que ses jours étaient comptés. Mais pas le serviteur de Dieu TB Joshua, qui a déclaré : « Je veux le baigner dans le sang de Jésus. » Rayonnant de la confiance divine, l’homme de Dieu pria : « Au nom de Jésus, dans le Sang de Jésus, je lave la maladie situé dans le sang, les fluides, les tendons, la peau, sur le corps, au nom de Jésus-Christ. » Les gens ont exclamé « Amen ! » Et le prophète a répondu : « C’est la fin ! » Immédiatement, le voyage vers le rétablissement a commencé pour Gbenga. Sa peau a cessé de se détériorer et quatre jours plus tard, il est retourné à La SCOAN pour montrer comment son corps et sa virilité sont complètement guéris. Dimanche dernier, pour glorifier davantage le nom de Dieu, Gbenga a eu l’opportunité de montrer au monde que sa guérison était en effet permanente. « Quand j’ai eu ce problème, je ne pouvais pas manger, dormir ou faire quoi que ce soit ; c’était comme si j’avais de l’eau bouillante dans l’estomac. Je ne pouvais pas supporter de rester debout au soleil. Mon corps était tout le temps chaud », a-t-il d’abord relaté. Il a dit que le propriétaire voulait qu’on l’emmène loin de la maison, car il était comme un cadavre. Inutile de dire que son entreprise de génie mécanique était mise à terre. Même les médecins conseillèrent à la famille de Gbenga de chercher une solution spirituelle. En entendant cela, Gbenga perdit tout espoir et demanda à sa famille de lui donner du poison pour qu’il puisse mettre fin à tout cela. Alors qu’ils l’emmenaient d’un endroit à l’autre, ils atterrirent finalement à La SCOAN. Et le Saint-Esprit fit le reste ! Non seulement Gbenga a été guéri, mais il a aussi été témoin d’un changement dans tous les aspects de la vie. Aujourd’hui, il a trois enfants, dont l’aîné a 20 ans. Il a conseillé aux gens d’apprendre à maintenir leur guérison en obéissant à Dieu. « Il n’y a pas de problème pour lequel Dieu n’a pas de solution », conseillait la sœur aînée de Gbenga, qui était là avec lui il y a 22 ans de cela.

UNE FEMME MARCHE À NOUVEAU APRÈS TROIS ANS EN FAUTEUIL ROULANT

Pour l’indigène de l’État de Rivers, Mme Blessing Keje, la guérison est venue le 15 décembre pendant le Service de Dimanche En Direct de La SCOAN. Son mari, Promise, désemparé, avait osé interrompre le temps de prière de l’homme de Dieu en criant à l’aide. Après quelques mots d’avertissement à l’homme, Prophète TB Joshua lui a demandé d’aller prier pour sa femme, qui était en fauteuil roulant à l’extérieur de l’église. Plus tard, suivant l’instruction du Saint-Esprit, l’homme de Dieu a demandé que Blessing soit apportée à l’intérieur de l’église. Il lui donna l’instruction de prier et de demander la miséricorde de Dieu. Alors qu’elle priait avec Prophète TB Joshua au nom puissant de Jésus, Blessing commença à verser des larmes et tout son corps s’est mis à trembler pendant que la puissance du Saint-Esprit était à l’œuvre en elle. Ensuite, le serviteur de Dieu lui a demandé de se lever de son fauteuil roulant. Lors de sa première tentative, elle s’est assise à nouveau dans le fauteuil, alors qu’elle était encore sous l’influence du Saint-Esprit. Mais une fois qu’elle s’est stabilisée, Blessing s’est relevée et a marché quelques mètres avant de s’asseoir sur une autre chaise. Instantanément, elle a retrouvé son appétit pour la nourriture. « Je veux manger du poulet et du riz », demanda-t-elle, et l’homme de Dieu exauça son souhait. Pendant son témoignage, elle a dit qu’elle avait souffert d’une arthropathie des articulations, qui a causé sa paralysie de tout le corps et l’a empêchée de fonctionner correctement professionnellement dans la compagnie pétrolière pendant les trois dernières années. Elle a dit que les médecins n’avaient pas pu l’aider, d’où le recours à l’aide divine.