CROIRE C'EST FAIRE CONFIANCE - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

CROIRE C’EST FAIRE CONFIANCE

Le chœur de la SCOAN a commencé sur une note de brisement, demandant au Seigneur de remplir le vide du cœur du peuple de Son amour, de Sa joie et de Sa paix jusqu’à un point de débordement. Ils demandèrent aussi au Fils de David d’avoir pitié d’eux et des fidèles, alors même qu’ils demandaient sa faveur incessante. Une fois que le chœur a fini d’accueillir le Saint-Esprit dans « L’Arène de la Liberté », les adorateurs ont commencé à être témoin de la puissance de Dieu en servant leurs diverses situations. 

Dans un message très franc intitulé LA FOI SIGNIFIE FAIRE CONFIANCE, le prophète TB Joshua a abordé quatre questions clés sur la foi. D’abord, il a demandé : « Comment vivons-nous notre foi ? » Pour la réponse, il a cité Hébreux 11:1 et a expliqué que vivre notre foi signifie garder l’accent sur Dieu, peu importe notre situation ou nos défis, croyant qu’Il est en train de travailler à la réponse. Deuxièmement, il demanda : « Qu’est-ce que la foi ? » Il a répondu en notant que la foi consiste à être capable d’établir un contact de cœur avec Dieu, et non à se montrer en faisant du show à cause de simple expérience sensorielle. En d’autres termes, la foi, c’est croire même sans avoir vu. Pour la troisième question, il a demandé : « Comment la croyance est-elle formée et renforcée ? » Réaffirmant l’idée que foi ou croyance signifie confiance en Dieu, il a dit que la foi  » se forme et se renforce quand nous entendons la vérité de la Parole de Dieu « .

Finalement, il demanda : « Comment la foi grandit-elle ? » Le prophète TB Joshua a répondu en déclarant que la foi grandit quand un chrétien cherche diligemment le Seigneur, étudiant pour être approuvé par Dieu. Il a dit qu’un chrétien devrait s’engager à voir et lire la Bible comme la Pensée de Dieu, plutôt que comme simple littérature. Plus important encore, dit-il, un chrétien devrait lire la Bible et prier avec le pardon dans son cœur afin d’activer la puissance des promesses de Dieu. Ancrant tout le message sur 2 Corinthiens 5:7 – « Car nous marchons par la foi, non par la vue » – Le prophète TB Joshua a assuré à l’Eglise, « Les vrais chrétiens, vrais croyants, ne perdent jamais la foi quand la vie devient difficile. La même foi qui les a amenés à Jésus, les gardera. »

TÉMOIGNAGES   

« DEPUIS, TOUT VA BIEN POUR MOI ! » – FEMME GUÉRIE D’UNE DIFFICULTÉ À MARCHER

La semaine dernière, Mme Florence Wami, 64 ans, a reçu le toucher de Dieu à La SCOAN. Pendant 15 ans, l’indigène de l’État de Rivers a souffert de difficultés à marcher en raison de spondylose lombaire et d’arthrite des deux genoux. Elle ressentait constamment des douleurs sur tout le corps, en particulier à la taille et aux genoux, qui s’étaient déformés. A la recherche d’une solution, elle s’était rendue dans des hôpitaux des Etats de Rivers et de Lagos, mais en vain. En découvrant Emmanuel TV, elle a été sensibilisée au pouvoir de guérison de Dieu. Il y a deux semaines, elle a assisté au SCOAN Live Sunday Service. Là, elle a eu l’occasion de prier sur la « Montagne de la Prière », au nom puissant de Jésus. « Depuis lors, dit-elle, ça va bien pour moi. »  N’utilisant plus son corset lombaire et ses genouillères, Florence a glorifié le nom de Dieu en témoignant de sa guérison. Démontrant sa guérison à l’église, elle a conseillé aux gens de croire en la puissance de guérison de Dieu.

« JE NE SUIS PAS VENU ICI POUR FAIRE UN FILM ! » – FEMME GUÉRIE D’UNE RAIDEUR DE COU

« Homme de Dieu, aide-moi. J’ai la nuque raide à cause de la spondylose cervicale. Ma main droite ne peut pas travailler et je ne peux pas dormir. Je dors assisse. » C’est ce qu’a dit la Zambienne Judith Nabanda, il y a deux dimanches, en expliquant ses problèmes au prophète T.B. Joshua, qui lui a alors demandé d’être aidée à monter sur l’autel de La SCOAN pour la prière. Après un contact de coeur avec Dieu, Mme Nabanda a enlevé son collier cervical et a commencé à savourer sa liberté retrouvée. Témoignant à l’église, la spécialiste de l’inventaire a dit que son problème avait commencé en août 2019, lorsqu’elle s’est soudainement réveillée avec une douleur aiguë et lancinante dans le cou. À l’hôpital, les médecins ont découvert que les nerfs de son cou étaient endommagés. Trois jours plus tard, trois de ses doigts se sont engourdis. Elle a passé d’autres tests et les médecins ont constaté que ses disques n’étaient plus en forme, d’où la nécessité d’une intervention chirurgicale. Méfiez-vous de l’opération, Judith a demandé aux médecins de lui donner une semaine. Tout en regardant Emmanuel TV, elle a décidé de visiter le SCOAN pour des prières. A « L’Arène de la Liberté », elle a eu l’occasion de prier sur la « Montagne de la Prière », où elle a reçu sa guérison parfaite. Elle a dit qu’elle a senti une sensation de froid sur son cou, tout comme quelque chose semblait être sorti de derrière son cou. En effet, c’était une chirurgie instantanée pour Judith. Maintenant, elle dort paisiblement, ne ressent aucune douleur et peut écrire et tenir des choses avec ses doigts – des choses qu’elle ne pouvait pas faire auparavant. Exhortant les gens à ne pas dénigrer les guérisons qui ont lieu à La SCOAN, Judith a conseillé aux gens de se tourner vers Jésus pour obtenir de l’aide.

« HA, HA, HA, HA ! REGARDE LE CHIRURGIEN MAINTENANT ! » – UN PROFESSEUR D’UNIVERSITÉ REBONDIT SUR SES FESSES ALORS QUE LA DOULEUR ANALE DISPARAÎT.

La perplexité ! Étonnement ! De l’excitation ! Ces émotions et d’autres semblables se sont manifestées dans les explosions spontanées de M. Yaw Alexander il y a deux dimanches, alors qu’il rebondissait sur les fesses à La SCOAN. A côté de lui avec joie pendant plusieurs minutes, le professeur d’université ghanéen et ancien fonctionnaire du gouvernement, est resté excité et volubile.

« Ha, ha, ha, ha ! Je suis censé avoir une opération anale ! cria-t-il.

Et pendant que les caméras zoomaient sur son visage, il a dit au public tout en rebondissant encore sur ses fesses : « Regarde-moi ! Regarde-moi ! Regarde-moi ! Regarde-moi ! Regarde-moi ! Ha, ha, ha, ha ! »

Luttant toujours pour contenir son excitation, Yaw a déclamé devant le public alors qu’il n’arrêtait pas de rebondir sur ses fesses : « C’est incroyable ! Je n’arrive pas à y croire, parce que je ne pouvais pas m’asseoir comme ça ! »

Au cours des trois dernières années, Yaw avait été atteint d’un blocage anal, ce qui lui causait des douleurs atroces à chaque fois qu’il réussissait à déféquer. Pour expulser les déchets solides, il faudrait lui injecter de l’eau chaude et il lui faudrait au moins quatre heures pour se remettre du traumatisme, après avoir perdu du sang avec ses excréments.

C’est dans cet état que Yaw avait assisté à l’office dominical en direct de La SCOAN il y a quinze jours et avait eu la chance de prier sur la « Montagne de la Prière ». Il a dit qu’en commençant à prier, « quelque chose a fondu dans mon anus, tout s’est évanoui ! » Puis, se référant à lui-même, Yaw rit en criant d’extase : « Cette personne peut-elle se faire opérer ? Regarde le chirurgien ! »

Dimanche, Yaw est retourné à l’église avec sa famille comprenant sa femme, une fille et deux fils. Son témoignage était encore plus dramatique qu’il ne l’avait été le jour de sa guérison, alors qu’il faisait des gestes mélodramatiques et pimentait son témoignage d’expressions pidgin anglaises. Il a raconté comment son état avait entravé ses fonctions de conférencier, comment il avait décliné l’idée d’une opération proposée par quatre chirurgiens ghanéens éminents et comment il avait prié avec une bouteille vide de la nouvelle eau du matin.

Yaw a aussi raconté à l’église un rêve dans lequel l’Esprit de Dieu, à travers l’image du prophète T.B. Joshua, l’a sauvé des griffes des forces marines maléfiques. Quand il s’est réveillé, il a dit à sa femme : « Je ne vais plus me faire opérer. » Puis il a demandé à sa famille de se préparer pour La SCOAN.

Et le reste est maintenant de l’histoire ancienne !

Yaw a terminé son témoignage en conseillant aux gens d’arrêter la campagne de calomnie contre le serviteur de Dieu, le prophète T.B. Joshua. Sa femme a conseillé aux gens d’accepter que la puissance de Dieu est sur La SCOAN.

« MAINTENANT, JE PEUX BIEN DORMIR ET JE NE RESSENS PLUS DE DOULEURS « , DIT LE JEUNE HOMME GUÉRI D’UNE RAIDEUR DE NUQUE.

Pendant un an et demi, M. Bamidele Adesina, 22 ans, a eu une raideur du cou due à une spondylose cervicale, qui lui a également fait mal aux yeux. Incapable de se soulager de son collier cervical, le jeune homme a cherché une solution divine à La SCOAN il y a deux dimanches. Après s’être roulé sur l’autel en priant Dieu, Bamidele décrocha son collier cervical et sauta plusieurs fois en l’air, tournant son cou à gauche et à droite pour confirmer sa guérison. Dans son témoignage du dimanche, il a dit qu’il avait soudain senti une sensation de froid le traverser alors qu’il appelait le Fils de David sur la « Montagne de la Prière ». « Maintenant, je peux bien dormir et je ne ressens plus de douleurs « , a-t-il dit à l’église. Il a conseillé aux gens de croire en la capacité de Dieu à répondre aux prières. Le frère cadet de Bamidele, Alfred, a ajouté que les membres de la famille dorment maintenant toute la nuit sans se soucier de Bamidele. Alfred a dit : « Je crois maintenant qu’il y a un Dieu dans le ciel. »

FEMME GUÉRIE D’UNE DIFFICULTÉ À MARCHER, FILS GUÉRI D’ÉNURÉSIE NOCTURNE

Il y a cinq ans, Mme Vida Konlan, alors âgée de 33 ans, était venue à La SCOAN avec le problème de difficulté à marcher en raison d’une lésion médullaire. S’appuyant sur un corset lombaire et un bandage au genou, la couturière ne pouvait ni faire son travail ni s’occuper de ses trois enfants, car elle souffrait de maux de tête et de dos chroniques. Incapable de payer d’autres frais médicaux, la famille avait décidé que Vida devrait visiter La SCOAN pour des prières. Après des prières au nom puissant de Jésus-Christ, le prophète T.B. Joshua fit signe à Vida de se lever et de marcher. Et elle l’a fait, à la gloire du Seigneur ! Dimanche dernier, Vida était à l’église pour témoigner de la permanence de sa guérison depuis lors, même si elle a révélé qu’elle avait maintenant un quatrième enfant. Plus tôt, le 27 septembre 2019, elle avait participé au Special Living Water Service, en compagnie de son fils, qui avait un problème d’énurésie nocturne. Son fils a également témoigné de sa délivrance de l’esprit d’énurésie après avoir supplié Dieu sur la « Montagne de la Prière ». Vida et son fils ont conseillé aux gens de croire que Dieu peut résoudre tous leurs problèmes. 

TÉMOIGNAGES PAR COURRIEL

Suite au Service spécial d’eau vive du 27 septembre 2019, ainsi qu’à d’autres sessions « Montagne de prière » qui ont eu lieu à La SCOAN au cours des dernières semaines, nous souhaitons vous encourager à nous envoyer vos propres témoignages également. Que votre foi soit élevée à un autre niveau au nom de Jésus.