CROIRE ET CONFESSER – 2ème Partie

Le dimanche, à l’Arène de Liberté, le service commença avec de grandes attentes comme d’habitude. Des personnes du monde entier se rassemblèrent pour adorer Dieu pour sa bonté et sa miséricorde, alors même qu’elles Lui faisaient confiance pour les sauver, les guérir, les délivrer et les bénir. Pendant que la chorale de la SCOAN passait d’une chanson à l’autre, les cœurs des fidèles recevaient une prière qui les préparait à une autre manifestation de l’incroyable puissance de Dieu. De pratiquement tous les continents, les fidèles ont offert une offrande de danses à leur créateur à mettre la honte au diable.

Poursuivant son message de la semaine dernière, le Prophète T.B. Joshua réitéra la nécessité pour les membres des organisations d’agir en véritables joueurs d’équipe, non seulement en s’acquittant des tâches qui leur sont assignées, mais également en informant les dirigeants de tout ce qui ne fonctionne pas dans l’intérêt de l’organisation. Il a fait observer que le fait de ne pas rapporter dans son lieu de travail alors qu’on travaille dur nuira en définitif au travail acharné d’une personne, car la synergie requise ne sera pas réalisée. En tout état de cause, a-t-il ajouté, le fait de ne pas rapporter est en fait une indication qu’une personne ne croit pas en la valeur de son dur labeur. Prenant le livre de Romains 10 : 8, il a comparé le fait de travailler avec acharnement  et de rapporter à la confession de foi de la bouche en notre Seigneur Jésus, qui doit être accompagnée d’une véritable conviction du cœur. En conséquence, tout Chrétien qui ne parvient pas à réaliser cette complémentarité ne sera pas en mesure d’agir en accord avec la Parole de Dieu. La Parole « restera donc oisive, dénuée de sens et souvent destructrice ».

Insistant sur le fait que « travailler seul ne peut pas aider une organisation à se développer », le Prophète T.B. Joshua expliqua comment le fait de ne pas rapporter les actes répréhensibles entraîne souvent des problèmes dans les affaires, à la maison et dans d’autres domaines de la vie. Décrivant la création d’Emmanuel TV en tant que moyen de rapporter pour la SCOAN, il mis l’accent sur le fait que satan déteste un Chrétien qui a un esprit indépendant qui peut parler pour lui-même. Il déclara également qu’une personne qui fait des rapports en permanence contribuera à rendre l’environnement de travail non seulement plus productif mais également plus surveillé. Comme il l’a dit, « Si vous êtes quelqu’un qui travaille aussi bien que faire des rapports, les gens feront très attention à la manière dont ils vous parlent, car ils savent que vous allez rapporter. » Apparemment, ces mots ont fait écho dans la congrégation car ils acquiesçaient face à la véracité de cette affirmation.

L’un des points forts du message fut l’observation de quatre catégories de personnes dans notre vie : celles qui ajoutent de la valeur en aidant notre foi à grandir, celles qui soustraient en nous éloignant de notre foi, celles qui multiplient la valeur en nous en aidant à développer notre potentiel, et ceux qui divisent notre vie en agissant comme des parasites qui détournent finalement notre attention de Dieu. Chris a également cité 1 Corinthiens 15 :33 et Proverbes 13 :20 pour encourager les Chrétiens à ne céder qu’à une influence positive. Il clôtura le message par quelques conseils. Tout d’abord, il exhorta les Chrétiens à se concentrer sur l’avenir. Deuxièmement, il les exhorta à s’attendre à des déceptions de la part des gens. Troisièmement, il leur conseilla de faire attention à leurs émotions. Enfin, il les avertit de ne pas « échanger des problèmes » avec ceux qui ne sont pas sérieux quant à leur avenir.

 

JE NE MARCHE PLUS SUR DES JAMBES EMPRUNTÉES – MS JANE FISCHER

Pendant 13 ans, satan et ses agents ont cru qu’ils avaient le droit de refuser à Mme Jane Fischer le droit d’être en bonne santé. Ils l’ont donc tourmentée avec un cartilage au genou endommagé, puis avec l’arthrose. Sans faire de halte, ils allèrent de l’avant pour l’affecter avec une discopathie dégénérative avant de la compléter par une gastrite. Leur plan était de rendre la vie misérable et dénuée de sens pour la Nigériane de 57 ans résidant en Allemagne. Et leur mandat d’arrêt – si l’on pouvait dire comme cela – était le pacte qu’ils avaient conclu avec les idoles de la maison de son père. Cela fut révélé par le Saint-Esprit, qui parla par l’intermédiaire de la Servante de Dieu lorsque Mme Fischer retrouva finalement le chemin du retour la conduisant chez elle (au Nigéria) et elle reçut le message de Dieu à la SCOAN. « Je peux voir votre nom devant l’idole », déclara la Servante de Dieu. Les bagages de Mme Fischer étaient symbolisés par une paire de béquilles, un corset lombaire, une marchette et un fauteuil roulant – des jambes empruntées sans lesquelles il était impossible de faire le moindre mouvement. Après avoir agonisée pendant des années pour trouver une solution à son problème et être devenue une spectatrice assidue d’Emmanuel TV, Mme Fischer décida de ne plus être comme le palmier assoiffé situé près de la rivière. « À un moment donné, je devais compter uniquement sur les allocations sociales du gouvernement allemand », confessa-t-elle, car elle ne pouvait plus travailler.

Elle dit que ce fut en 2014 que ses jambes furent finalement tassées alors qu’elle se rendait au travail. Immédiatement après les prières au nom puissant de Jésus, Mme Fischer reçut sa guérison. Elle déclara : « J’ai senti quelque chose quitter mon corps et j’ai recommencé à marcher. » Confirmant la prophétie concernant les idoles de sa famille, elle se souvint des jours où ses parents égorgeaient des poules et utilisaient leur sang pour offrir des sacrifices. Titre : CROIRE ET CONFESSER la partie 2 s’acheva par un conseille s’adressant aux fidèles, celui de ne pas perdre de temps pour chercher des solutions divines à leurs problèmes.

“AH ! MERCI, JESUS ! » S’EXCLAMA MME ABIANUWE, LORSQU’ELLE OBTINT SA GUÉRISON

Lorsque Franca Abianuwe, une Nigériane de l’État du Delta, rendit visite au maître chirurgien, Jésus-Christ, elle présenta les symptômes suivants : difficulté à marcher, difficulté à respirer, hypertension et ulcère gastroduodénal. Elle souffrait de ces problèmes depuis sept ans et, ce faisant, sa fille et d’autres enfants avaient dû faire face à tous ses défis, car ils répondaient à tous les besoins de leur mère : « Je ne pouvais pas monter les marches de l’escalier ni marcher longtemps ; mes enfants m’aidaient, dit-elle. Elle poursuivi son discours en disant qu’elle se rendait dans divers hôpitaux et lieux de culte sans obtenir sa guérison. « Ceci est mon dernier arrêt de bus ; Je crois que Dieu me rendra visite aujourd’hui au nom de Jésus », déclara-t-elle par la foi. Lorsque ce fut à son tour de recevoir des prières au nom de Jésus-Christ, Mme Abianuwe reçut pour la première fois des paroles prophétiques : elle était sous l’influence de très mauvais rêves et l’ennemi voulait qu’elle ait une histoire de mariages brisés. Alors que les prières étaient offertes, Mme Abianuwe tomba par terre alors que son corps tremblait momentanément. « Levez-vous, vous êtes guéri !», Proclama l’homme de Dieu au nom puissant de Jésus. « Ah ! Merci, Jésus ! », sont les premières paroles de Mme Abianuwe prononcées alors qu’elle entrait presque dans un sprint après sa guérison. Témoignant aux côtés de sa mère, Chioma remercia Dieu de pouvoir dès à présent faire face à sa propre vie, sa mère étant maintenant guérie. Conseillant ceux qui avaient besoin de guérison, elle déclara : « Courez vers Dieu. Le Dieu qui m’a guéri vous guérira aussi au nom de Jésus.  »

 

IL EST VENU POUR LA GUÉRISON PHYSIQUE MAIS DIEU A AUSSI PURIFIÉ SON ESPRIT

Il n’avait que 29 ans et pourtant satan voulait le condamner à porter une genouillère. M. Redson Zulu, un zambien, avait constaté qu’il ne pouvait plus supporter le fardeau d’utiliser une genouillère en raison d’une luxation articulaire. Il sollicita donc l’intervention du Seigneur, le Dieu Tout Puissant. Assis à la ligne de prière et étirant sa jambe droite revêtit d’une genouillère, M. Redson fut aperçu par la Servante de Dieu. Aussitôt, l’Esprit la poussa à prier ainsi : « Esprit de convoitise, je te commande de sortir de ce corps tout de suite, au nom puissant de Jésus !». Bien qu’il soit venu chercher une guérison pour son genou droit, ce que M. Redson ignorait est que l’Esprit de Dieu voit au-delà du physique. Et ainsi, cet esprit a vu au-delà de son indigestion et de son incapacité à marcher sur de longues distances en raison de la dislocation articulaire. Il avoua : « Je ne pouvais pas passer une journée sans être au téléphone à regarder de la pornographie. » Désormais guéri et changé, M. Redson ne ressent plus le besoin de regarder de la pornographie. Il conseilla aux gens d’éviter la pornographie et d’embrasser la paix de Dieu.

 

C’ÉTAIT UN PASTEUR MAIS AUSSI UN PÉCHEUR CACHÉ, MALGRÉ CELA DIEU EUT PITIÉ DE LUI

Le couple est venu du Karakalpakstan, l’un des pays qui composaient l’ancienne Union soviétique. Tout commença par une vision que Dieu montra à sa femme quand elle était encore une petite fille : elle rêvait souvent d’un lion en Afrique qui la réconfortait et la traitait avec bonté, comme il le faisait pour beaucoup d’autres.  Et elle savait que cela signifiait qu’un jour elle devrait venir en Afrique. La réalisation s’est faite par son mariage, plus précisément par la maladie de son mari. En 2018, elle découvrit Emmanuel TV et se mit à prier avec le prophète T.B. Joshua. Bientôt, elle guérit de sa tumeur au cerveau et des anomalies du sang. Ses sentiments de dépression disparurent également. Son enfant fut aussi guéri de maux de gorge et d’allergies, en plus d’avoir mis fin au libertinage et d’être devenu plus obéissant. Après avoir prié avec Emmanuel TV, le garçon fut guéri après avoir vomi des substances toxiques de son système. Cependant, son mari, M. Mansur Kulchikou, n’achetait pas tout cela ; tout était faux pour lui ! Et bien que M. Kulchikou ait accepté en 2011 de distribuer des DVD d’Emmanuel TV à sa congrégation, il n’a jamais cru lui-même qu’ils portaient l’onction de Dieu. En tout état de cause, il mena une vie de pécheur et blessa sa femme, entraînant des problèmes conjugaux. Confronté à un échec commercial et étant cloué au lit après s’être échappé d’un échafaudage, M. Kulchikou décida de venir se purifier avec sa femme et de faire la paix avec Dieu, en particulier lorsque les médecins lui ont annoncé qu’il serait cloué au lit pendant un an. Ne voulant pas être opéré, il pria avec le prophète T.B. Joshua et vomi après. « Deux semaines plus tard, je me suis relevée », déclara-t-il. Aujourd’hui, M. Kulchikou ne doute plus que le pouvoir de Dieu ne connaît aucune barrière.

 

UNE FEMME VIOLENTE, AMÈRE ET DESTRUCTIVE RETROUVE SON ESPRIT CALME

Lorsque la Servante de Dieu lui imposa la main, le démon de Mme Matilda Vordzorgbe réagit de manière très agressive en se débattant par terre pendant quelques secondes. C’était le « mari spirituel » qui se manifestait alors qu’il perdait le contrôle de sa prisonnière. « Durant les sept ans de notre mariage, nous nous sommes battus. J’étais l’homme de la maison. Je pensais que j’étais plus sage que mon mari. » C’étaient ses paroles lorsqu’elle témoigna à l’église après sa délivrance. Elle était si méchante qu’elle insulta sa belle-mère à volonté et la laissa mourir de faim.

Elle était également très violente avec ses enfants et la petite fille qui était son aide domestique. Elle ne cessait pas de la battre jusqu’à ce que le sang coule. Pour aggraver les choses, l’homme de la maison commença à faire face à des moments très difficiles dans son entreprise, manquant de régler son loyer et de disposer de la nourriture sur la table. En bref, la famille commença à mendier. Avant les moments difficiles, M. Vordzorgbe avait inscrit sa femme à l’école dans l’espoir de la rendre heureuse, mais il n’avait eu que des insultes pour ses efforts : sa femme voulait suivre ses pairs sur les médias sociaux ! À bout de cette situation, M. Vordzogbe lui demanda de quitter sa vie. Elle le fit, bien qu’elle s’inquiétait pour les enfants. Mais elle devint rapidement sobre – et l’Esprit de Dieu l’incita à écrire à la SCOAN. Ensuite, elle fut invitée et les manifestations eurent lieu. Pour la gloire de Dieu, le couple Vordzorgbe est maintenant pleinement réconciliés, même si ce témoignage ne fut donné que du point de vue de la femme. « La paix est revenue », confirma son mari. « Je suis fière de l’avoir comme mari », déclara-t-elle. « Soyez patient dans votre mariage, recherchez la face de Dieu et évitez les médias sociaux », conseilla-t-elle.

POUR M. NAGBE WEAH, CE FUT UN MIRACULEUSE LIBÉRATION DE LA PRISON

M. Nagbe Weah avait cinq ans lorsque sa grand-mère l’emmena aux États-Unis d’Amérique. À l’âge de 10 ans, le petit garçon était devenu très familier avec sa nouvelle maison. Il développa rapidement l’esprit de rébellion et quitta la maison. Une fois dans la rue, il rejoint des gangs et commença à se droguer. Les choses empirèrent tellement que le jeune homme faisait des allées et venues dans les centres de réadaptation, un appareil GPRS lui permettant de surveiller ses mouvements et ses activités. Il continua à prendre de la drogue jusqu’à l’âge de 18 ans. Un jour, des membres de gang l’entraînèrent dans une opération qui, à son insu, le mena à conduire une voiture volée. La police eut vent de la scène chaotique et violente et poursuivit M. Weah qui partait à grande vitesse. Appréhendé, M. Weah refusa de dénoncer ses amis même si la prison le menaçait. Bien qu’il fut informé que ses amis l’avaient dénoncé, le jeune homme resta fidèle à son serment de discrétion et ne plaida pas. Finalement, il fut condamné à huit ans de prison et incarcéré dans une prison à sécurité maximale pour adultes, alors qu’il était un mineur, en raison de son tempérament sanguin qui le poussait toujours à des actes de violence. Ne pouvant plus supporter l’emprisonnement de son petit-fils, la vieille femme contacta la mère du garçon en Côte d’Ivoire et lui ordonna de se rendre à la SCOAN pour des prières. Et Mme Matu Kamara visita effectivement L’Arène de la Liberté, où l’homme de Dieu, le prophète T.B. Joshua prié pour elle. À ce moment-là, le jeune homme avait passé plus de quatre ans en détention. Et en juin 2018, les anges du Seigneur se mobilisèrent et libéra M. Weah au bout de cinq ans seulement ! Croyant que Dieu avait encore beaucoup à faire dans la vie de son fils, elle l’a amené à la SCOAN pour recevoir sa délivrance spirituelle et l’Esprit de Dieu ouvrit son dossier par la prophétie. « Je peux te voir dans la jungle – une jungle où les gens se droguent … » Surpris alors que sa vie passée était peinte devant lui, M. Weah n’avait d’autre choix que de se soumettre à la Parole de Dieu dite par la Servante de Dieu. Aujourd’hui, M. Weah est une nouvelle création. Sauvé et mis en forme par Dieu. Emmanuel !