CRISE D’IDENTITÉ

Comme d’habitude, l’Arène de la Liberté était saturée de l’Esprit de Dieu le dimanche matin alors que les fidèles se joignaient à la chorale de La SCOAN pour adorer le Très Haut qui règne et fait trembler la terre. Ce premier service de l’année a en effet été très fréquenté par des gens de différentes nations qui ont vu diverses manifestations de la puissance de Dieu l’année précédente et qui espèrent être encore touchés cette année. Avec des chants qui reconnaissaient Dieu pour tout ce qu’Il a fait, la chorale et la congrégation chantaient leur gratitude pour les bénédictions passées, présentes et futures de Dieu dans leur vie.  

Le message du jour avait un titre court et simple : CRISE D’IDENTITÉ. Chris a commencé par citer l’observation du prophète T.B. Joshua selon laquelle  » peu de choses sont plus dangereuses qu’une personne dont la vie n’a pas été examinée « . Le noyau du message était que les gens ont besoin d’être de vrais chrétiens en ayant une relation significative avec le Christ, non basée sur la tromperie et les apparences extérieures de la religiosité. Prenant sa lecture de 1 Thessaloniciens 2:3-6, Chris a lu : « Car notre prédication ne repose ni sur l’erreur, ni sur des motifs impurs, ni sur la fraude; mais, selon que Dieu nous a jugés dignes de nous confier l’Évangile, ainsi nous parlons, non comme pour plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu, qui sonde nos coeurs. Jamais, en effet, nous n’avons usé de paroles flatteuse, comme vous le savez; jamais nous n’avons eu la cupidité pour mobile, Dieu en est témoin.Nous n’avons point cherché la gloire qui vient des hommes, ni de vous ni des autres; nous aurions pu nous produire avec autorité comme apôtres de Christ.« 

 

Chris a parlé de la tendance des chrétiens à se comporter comme des caméléons lorsqu’ils adaptent leur comportement aux attentes de la personne en face d’eux, de sorte qu’ils puissent recevoir les applaudissements des hommes. Il a également déconseillé aux fidèles de laisser l’argent les souiller dans leur tentative de se souiller eux même. Demandant aux chrétiens de rejeter les normes du monde, il a déclaré que l’identité chrétienne authentique se manifeste comme une dépendance totale de la conduite de Dieu en tout. Il a donc exhorté l’Église : « Laissez la Parole de Dieu devenir la base de données de votre opinion personnelle. Quoi qu’il arrive, retournez vers Dieu, car Dieu et Sa Parole ne peuvent jamais échouer. » Chris a observé que beaucoup de chrétiens essaient encore de plaire au monde alors qu’ils devraient se concentrer sur une vie pieuse en tout temps. Il a donc rappelé aux chrétiens que vous et Dieu êtes majoritaires : « Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous ? Si Dieu est pour vous, qui peut être contre vous ? Si Dieu est pour une nation, qui peut être contre elle ? »

TÉMOIGNAGES

M. ABOKHAI DE RETOUR AU JOGGING !

M. Allan Abokhai, 68 ans, de l’État d’Edo, au Nigéria, avait le cou raide et avait des difficultés à marcher en raison d’une spondylose lombaire et de spasmes musculaires. Les solutions médicales proposées pour lui étaient une minerve, un corset lombaire et une attelle de genou ; plus il les utilisait, plus il réalisait qu’elles n’étaient pas la solution. Pendant cinq ans, sa vie a été pratiquement au point mort, car la douleur constante l’empêchait de mener une vie normale ; l’homme à l’ossature sèche ne pouvait pas courir ni faire son travail.

Il courut donc vers Dieu. Pendant la parole de la prophétie, on lui a conseillé de « cesser de se battre » et de tourner une nouvelle page. Réalisant que l’Esprit du Seigneur avait bien révélé le message à l’homme de Dieu, M. Abokhai a confirmé que la prophétie était vraie et a souri avec soulagement, comme s’il savait que ses problèmes étaient déjà terminés. Les prières terminées, M. Abokhai s’est levé, le cou tourné d’un côté à l’autre, donnant des coups de pied dans l’air, s’accroupissant et sautant. Reconnaissant à Dieu de l’avoir délivré, M. Abokhai a conseillé aux gens de cesser de douter de l’efficacité de la puissance de Dieu.

UN PANIER DE BÉNÉDICTIONS POUR LA FAMILLE DE MERCY ADEYUNMA

Pour la famille de Mercy Adenyunma, c’est une bénédiction à profusion depuis qu’elle s’est tournée vers Dieu pour obtenir de l’aide et mettre de côté la connaissance humaine. Mme Adenyunma était clouée au lit depuis des mois après un accident de voiture dans lequel elle avait subi cinq fractures à la jambe droite. Les médecins avaient assuré la prof d’université qu’elle pourrait marcher dans les trois jours suivant l’opération. Décidant d’avoir plutôt un regard de foi que de s’appuyer sur le bras de la médecine, Mme Adenyunma est venue au SCOAN pour la prière. Tandis que la puissance de Dieu passait à travers la jambe pendant le temps de la prière, elle cria ‘Jésus’! Quelques secondes plus tard, elle était debout et remerciait Dieu en pleurant de joie.

Témoignant à l’église, elle a dit qu’elle avait senti sa « fissure osseuse en place » lorsque l’homme de Dieu l’a touchée. Dans un autre témoignage, Mme Adeyunma a raconté comment ses jumelles étaient arrivées prématurément en 2013 et l’une d’elles avec deux trous dans le cœur et nécessitant une chirurgie à cœur ouvert après huit mois de leur sortie. Bien qu’elle ait été découragée par les chances de survie du bébé pendant l’opération, elle avait décidé d’aller de l’avant. Cependant, elle a reçu la nouvelle eau du matin de La SCOAN et a continué à la donner à l’enfant. Au moment de l’opération, le médecin a suggéré un autre contrôle, mais au grand étonnement du médecin, les trous dans le cœur n’ont plus pu être trouvés !

Mme Adeyunma a conseillé aux fidèles et aux téléspectateurs d’exercer leur foi totale en Jésus-Christ en utilisant leurs outils de foi. Le témoignage de la famille de Mme Adenyuma n’a cependant pas été le dernier. Sa sœur, Mme Blessing Onize, a également témoigné du miracle de Dieu dans sa vie.

Médecin  de profession, elle n’avait pas été en mesure de tomber enceinte, même si elle avait essayé plusieurs procédures et que les tests avaient révélé qu’elle n’avait aucun problème. N’étant pas convaincue de leurs rapports, elle a continué à sonder et a vite découvert qu’elle avait des hormones élevées. Puis sa mère lui a conseillé d’essayer Dieu, et elle a visité la SCOAN, où elle a obtenu la nouvelle eau du matin et a commencé à l’administrer. À sa grande surprise, elle est tombée enceinte en moins d’un mois ! Mme Onize a exhorté les gens à reconnaître la supériorité de la puissance de Dieu sur la sagesse humaine. Pour couronner le tout, la mère des deux femmes a déclaré que la famille n’avait partagé qu’une infime fraction des bénédictions divines dont elle avait bénéficié.

POUR MME KELVIN ORLU, C’ÉTAIT LA GUÉRISON PAR L’ÉCRAN.

Mme Faith Orlu avait espéré recevoir sa guérison après que l’homme de Dieu lui eut imposé les mains. Eh bien, Dieu avait d’autres plans, car il a choisi de la guérir là, dans sa chambre d’hôtel. En plus d’avoir eu un accident qui a affecté sa jambe gauche, cette Nigériane vivant en Grèce souffrait d’arthrose des deux genoux et était devenue dépendante d’appareils orthopédiques et d’un fauteuil roulant pour ses mouvements limités depuis 2004.

Après une intervention chirurgicale en Grèce, elle a décidé de retourner au Nigeria pour une solution divine. Dans la foi, elle avait trouvé le chemin de la télévision dans sa chambre d’hôtel et touché l’écran pendant que la prière de masse se poursuivait.

À un moment donné, elle a senti une poussée d’électricité traverser son corps et elle a cru qu’elle avait été électrocutée – en fait, par la puissance de Dieu. Doucement, après les prières, elle enleva d’abord une main, puis la seconde, puis elle sentit ses jambes et constata qu’elles n’étaient plus engourdies. Ses cris de joie attirrèrent d’autres pensionnaires qui se sont émerveillés de la transformation soudaine. Mais ce n’est pas le seul témoignage de Mme Orlu : sa tumeur anale a également disparu pendant les prières ! Elle a exhorté les spectateurs et les fidèles à ne pas abandonner, mais à avoir confiance en Dieu et à croire que leur guérison ne peut échapper à l’onction de Dieu.

QUATRE ANS DE STÉRILITÉ ONT PRIS FIN

Mme Sibongile Mmahtaji, d’Afrique du Sud, était mécontente de sa vie parce qu’elle n’avait pas pu avoir d’enfant après quatre ans de mariage. Elle était particulièrement inquiète parce que son mari, Louis, était un enfant unique. Une laparoscopie a montré qu’elle avait des kystes couvrant ses ovaires, ce qui a provoqué l’arrêt de ses menstruations.

Les médecins ont dit qu’ils brûleraient les kystes, mais ils n’étaient pas très certains de sa capacité à tomber enceinte après une telle chirurgie. A La SCOAN, Mme Mmahtaji avait reçu l’eau du matin, qu’elle ramenait à la maison et l’utilisait constamment dans la prière, demandant à Dieu de la guérir. Peu de temps après, les règles sont revenues et Mme Mmahtaji est tombée enceinte. Ils ont appelé le bébé ‘Prière’ dans leur dialecte. Mais Dieu n’avait pas dit le dernier mot dans sa bénédiction, car une autre grossesse a eu lieu six mois après la naissance de ‘ Prière’ – cette fois avec un petit garçon. Mme Mmahtaji a conseillé aux femmes qui veulent des enfants de continuer à avoir confiance en Dieu, qui leur répondra en Son temps, en Son nom et à Sa manière.

 

PROMOTION DIVINE POUR OSAMUYIMEN OGIKU

M. Osamuyimen Ogiku, développeur de logiciels nigérian, a été témoin de la manifestation de la promesse de Dieu dans le Livre des Psaumes où il dit :  » Il fera la promotion de qui Il veut « . La promotion de M. Ogiku avait été mise en branle alors qu’il participait au service de l’autel de décembre 2018 et en priant avec l’autocollant de son père Good Morning Sticker.

Alors qu’il se couchait, il fit un rêve dans lequel il se voyait prier sur l’autel et le prophète T.B. Joshua lui disant que sa demande avait été accordée. Dans le rêve, M. Ogiku avait prié pour l’avancement de sa carrière et Dieu lui avait répondu comme le prophète le lui avait dit. À sa grande surprise, il a été promu aux côtés de personnes qui avaient passé entre cinq et dix ans sur son lieu de travail, alors qu’il n’y travaillait que depuis un an ! Convaincu hors de tout doute de la source divine de sa bénédiction, M. Ogiku a demandé à l’assemblée et aux téléspectateurs de voir le Dieu du prophète T.B. Joshua comme le Dieu de l’impossible. Il leur a également conseillé de prier avec l’autocollant Good Morning Sticker et de ne pas manquer de partager leur témoignage par la suite.