LA FOI EST DU COEUR DE L’HOMME

Dans un message puissant et stimulant, le prophète T.B. Joshua a souligné la puissance de la Parole de Dieu lorsqu’elle est ancrée dans le cœur de l’homme, expliquant que, contrairement au langage actuel, le langage biblique vient du cœur.

« Quand la Parole est dans votre cœur, elle vous préservera du péché désirable. Vous avez besoin de la Parole de Dieu pour amener Jésus sur les lieux. La Parole de Dieu est la présence vivante de cette puissance divine si cette Parole vient de votre cœur. »

L’homme de Dieu a révélé que souvent, ce qui empêche de garder la Parole de Dieu dans nos cœurs, c’est notre nature humaine qui refuse de s’abandonner totalement à l’Esprit de Dieu.

Ramenant la congrégation à la vérité évangélique, il a révélé que le péché n’est jamais couvert par notre apparence, nos prières ou nos larmes. Le péché ne peut être effacé que par la repentance. Il nous a dit : « Nous devons amener notre tort, notre erreur et notre péché devant le Sang de Jésus avant que l’Esprit ne prie à travers nous », en nous disant la voie de la sortie.

 

LES VIEILLES CHOSES SONT OUBLIÉES – JE PEUX MARCHER À NOUVEAU

M.Christian Iredia a souffert de six années de difficulté à marcher en raison d’une spondylose lombaire qui l’a rendu impuissant et déprimé. La douleur associée à la peur de ne plus pouvoir marcher le faisait douter qu’il se remette un jour debout. Voyant comment son état le vidait quotidiennement, la femme lui a conseillé de rendre visite à La SCOAN. Et quand il reçut un touché du prophète T.B. Joshua au nom de Jésus, il se tint droit et fut capable de marcher à nouveau, à la gloire de Dieu. Avec beaucoup de joie, il a témoigné et il a dit clairement que les choses anciennes sont passées, que toutes choses sont devenues nouvelles quand vous impliquez Dieu dans votre affaire. M. Iredia a ajouté : « Cherche la face de Dieu. Dieu te guérira définitivement ».

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ESPRIT DE COLÈRE DISPARUT APRÈS UN CONTACT – MAINTENANT UNE ÉPOUSE AIMANTE

Mme Elizabeth Obeki était connue pour se fâcher à la moindre provocation. À un jeune âge, elle a été témoin du divorce de ses parents et le souvenir constant de celui-ci a attristé son cœur. Son père s’est remarié et elle a été laissée entre les mains de sa belle-mère qui la contrariait souvent, elle et ses frères et sœurs. Ayant grandi dans un foyer tumultueux et hostile, l’esprit de colère s’est enflammé en elle. En raison des dommages causés par l’esprit de colère, sa vie émotionnelle a également été affectée. Même si elle s’est mariée, son affection envers son mari a diminué au point qu’elle dormait dans un lit séparé. Quand le mauvais esprit s’emparait d’elle, elle harcelait son mari et transférait l’agression à ses enfants, les battant impitoyablement.

Dans un état de frustration totale, M. Obeki a amené sa femme à La SCOAN, sachant qu’elle avait besoin d’être délivrée.

Alors que le prophète T.B. Joshua s’approchait d’eux au milieu de la congrégation, il a donné une prophétie à Mme Obeki : « La colère est sur le point de détruire votre famille et vous avez un mari gentil. Il ajouta : « A cause de cette colère, parfois, tu décides de dormir toute seule ».

Confirmant cela, le prophète la toucha et l’esprit la quitta instantanément. Aujourd’hui, Mme Obeki a retrouvé sa famille. Son mari a affirmé qu’il a connu tant de changements depuis la délivrance de sa femme. Devenu un homme heureux, il encouragea tout le monde à chercher la face de Dieu. En vérité, Jésus-Christ les a libérés !

LA FILLE ESCLAVE SE TOURNA VERS JÉSUS POUR LA RÉDEMPTION, MAINTENANT UNE FEMME LIBRE

Mme Patricia a partagé son témoignage avec le monde entier sur son expérience en tant qu’ancienne esclave sexuelle et comment son voyage à la recherche de pâturages plus verts s’est avéré futile. Racontant son épreuve dans La SCOAN, les larmes aux yeux, elle raconte comment elle est tombée enceinte à l’âge de 15 ans lors de son entrée au collège et comment elle a perdu sa mère et a été rejetée par son père qui l’a chassé de la maison.

Ayant perdu sa mère et rejetée par la seule famille qu’elle avait, elle a commencé à errer dans les rues avec sa grossesse. Elle a cherché refuge dans les mains de sa belle-mère, mais cela n’a pas empêché les mauvais traitements qu’elle a subis. La naissance d’un enfant est connue pour signifier la joie de la maternité, mais dans le cas de Patricia, c’était le contraire. Souvent, elle dormait à l’extérieur des hôtels avec l’enfant en bas âge.  Lorsque la situation est devenue insupportable, elle a abandonné son bébé avec sa belle-mère et n’est jamais rentrée chez elle. Elle estimait que cela faisait plus de 17 ans qu’elle n’avait pas abandonné son enfant.

Victime des circonstances, une amie lui a proposé de mettre fin à ses souffrances en la trompant de voyager en Europe à la recherche de pâturages plus verts pour elle-même. A son insu, son amie avait orchestré un plan pour la vendre comme esclave sexuelle à l’une des maisons closes du Togo. Et dès qu’elle a été vendue, l’exploitante de la maison close donna à la jeune fille de 16 ans des vêtements révélateurs à porter pour son travail de prostituée esclavagiste. Elle a raconté que des hommes ont visité le bordel pour coucher avec elle, tandis que la dame recevait les paiements. Elle a dit à la congrégation qu’elle n’a jamais été payée comme travailleuse du sexe.

Après deux ans d’exploitation, une connaissance de Delta State a négocié avec la dame pour libérer Patricia. Cette connaissance l’a  » libérée  » seulement pour qu’elle s’engage dans la même vie de prostitution. Pendant son séjour au Ghana, elle a rencontré un homme à qui elle a raconté son épreuve et il lui a fait découvrir le trafic de drogue. Dans sa tentative de survie, elle a accepté le marché. Elle a été entraînée à avaler des drogues dures afin de traverser la frontière et de les excréter à leur arrivée.

Un moment est venu où la drogue qu’elle portait dans son estomac s’est ouverte et a empoisonné son système. Incapable de supporter les douleurs abdominales, elle n’a eu d’autre choix que d’avouer aux agents de contrôle aux frontières. Elle a été arrêtée et a passé sept ans en prison. Son refus de divulguer les noms de ses facilitateurs lui a valu la peine de mort. Mais après sept ans, elle a été libérée et déportée au Ghana d’où elle est retournée au Nigeria.

Cependant, alors que la pauvreté et les défis continuaient de l’enchevêtrer, elle est retournée à la vie de la rue au Ghana. Pendant son séjour au Ghana, elle a rêvé du prophète T.B. Joshua qui lui a demandé de revenir à la Maison de Dieu et de recevoir sa gloire.

Mme Patricia est ensuite retournée au Nigéria, où elle s’est retrouvée en compagnie d’hommes sans méfiance, qui l’ont amenée à croire qu’ils allaient l’engager dans une affaire commerciale. En tombant dans le piège, les hommes l’ont kidnappée et la conduisaient à toute allure lorsqu’un groupe d’autodéfense a repéré l’acte suspect et leur a donné la chasse. En l’occurrence, les ritualistes présumés ont poussé Patricia hors du véhicule en mouvement, ce qui lui a fait tomber la tête dans la rue en béton. Elle a subi une blessure à la tête, mais faute d’argent, elle n’a pu recevoir aucun traitement médical. La seule chose qu’elle pouvait se permettre était de soigner son traumatisme crânien avec de l’eau chaude. Dans sa misérable vie, elle a demandé à sa sœur de l’amener à La SCOAN, pour chercher la face de Dieu. À la gloire de Dieu, Patricia a reçu la prophétie qui l’a fait sortir et elle a été délivrée par l’homme de Dieu, le prophète T.B. Joshua.

Mme Patricia est retournée à La SCOAN aujourd’hui et a partagé son témoignage devant la congrégation et les téléspectateurs du monde entier. Elle a appelé à se réconcilier avec l’enfant qu’elle a abandonné il y a plus de 17 ans. Elle a conseillé au peuple de Dieu de chercher Dieu et de s’abandonner à Lui, car il n’y a pas de gain dans une vie de péché et de souffrance au rythme effréné.

RUPTURE DE LA CHAÎNE DE LA TOXICOMANIE

Mme Joy Odey, a été admise dans une institution supérieure. Étant une jeune étudiante, ses parents s’attendaient à ce que leur fille devienne bientôt pilote. Mais son rêve s’est écroulé quand elle a rencontré une colocataire qui lui a fait découvrir les drogues dures. Elle est devenue tellement accro qu’elle a perdu sa concentration à l’école. Après avoir passé huit ans à l’école, les parents ont été troublés par cette soudaine régression. A leur insu, Mme Joy était prise dans un réseau de drogues dures.

Consommée par un besoin incontrôlable de se droguer, elle vendait des gadgets coûteux tels que des ordinateurs portables et des ipads juste pour nourrir sa dépendance. À ce stade, elle pouvait faire n’importe quoi pour obtenir de l’argent pour acheter de la drogue afin de satisfaire son besoin incessant. À un moment donné, elle a commencé à afficher ses photos sur Internet, invitant des hommes à se lier d’amitié, ce qui l’a menée à une vie de prostitution. Partageant l’une de ses pires expériences de prostituée, elle a raconté comment un homme avec qui elle avait une liaison a soudainement pris la forme d’une bête à l’intérieur de la chambre d’hôtel, sans pour autant mettre un terme à sa vie de prostitution.

Après l’avoir emmenée dans de nombreux foyers de réhabilitation, sa mère, pasteur, l’a amenée à La SCOAN, sans succès. Le prophète T.B. Joshua a prié pour Joy et elle a été délivrée, au nom de Jésus.

Aujourd’hui, Joy et sa mère se sont levées pour témoigner de la bonté de Dieu sur leur vie, l’appréciant pour l’avoir libérée de la captivité de satan. Joy a témoigné qu’elle n’a plus envie de se droguer. A Dieu soit la Gloire !

UNE FILLE DE L’AUTEL VA À CAMBRIDGE

Peace Adesina Oluwatomi, une enfant de chœur à La SCOAN, a fait un pas en avant pour apprécier l’immense aide du prophète T.B. Joshua et des partenaires d’Emmanuel TV dans son histoire. Grâce à leur aide financière et au mentorat du prophète, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en génie chimique de l’Université Kwame Nkrumah des sciences et technologies du Ghana. Au cours de ses quatre années de cours, elle a remporté les prix Best Student Awards et Excellent Student Awards, ce qui signifie qu’elle a toujours été la meilleure de sa classe. Elle l’a attribué aux paroles de sagesse qu’elle a reçues du prophète T.B. Joshua pendant son séjour à l’église.

Les paroles du prophète l’ont inspirée à aller plus loin et elle a donc demandé et a été acceptée à l’une des meilleures universités du monde, l’Université de Cambridge. Le prophète T.B. Joshua et les partenaires d’Emmanuel TV parrainent son programme de maîtrise à l’Université de Cambridge pour un montant d’environ 55 000 livres. Avec gratitude envers Dieu, elle a conseillé aux jeunes de suivre le processus de Dieu dans tous leurs efforts, car si Dieu pouvait prendre une fille autrefois déprimée comme elle et lui mettre un sourire sur le visage, il pourrait faire de même pour eux. « Peu importe l’école où tu vas, ce qui compte, c’est ta relation avec Jésus.

Pour reprendre les mots du prophète T.B. Joshua,  » Il faut une action ciblée, une discipline personnelle et beaucoup d’énergie chaque jour pour faire bouger les choses « .

L’ESPRIT DE VOL DÉVOILÉ DANS LA SCOAN

M.Titus Okonkwo, a confirmé la parole de prophétie qu’il a reçue à La SCOAN. Il a avoué à la congrégation comment il a développé l’envie de voler des objets et de l’argent dans le sac de sa mère. Il a ajouté qu’il entendait souvent une voix qui lui disait de voler. L’esprit lui demandait de quitter la classe et de s’aventurer dans la forêt pour des raisons qu’il ne pouvait expliquer. Finalement, il a fini par abandonner. Cela gênait beaucoup sa mère. Son père chercha une issue et décida de l’envoyer à l’école. Il enverrait une certaine somme d’argent pour subvenir à ses besoins à l’école, mais M. Titus préférerait utiliser cet argent pour financer son style de vie immoral. Ayant développé des relations avec de mauvais amis, il a décidé d’abandonner l’école. Avec l’influence négative de ses amis, ses habitudes de vol n’ont fait qu’empirer et il a développé une réputation de voleur dans son quartier. Il a raconté une occasion particulière où il est allé avec son collègue pour une mission de vol. Il a sauté par les fenêtres et la clôture et s’est enfui avec deux générateurs et deux ordinateurs portables. Lorsque le propriétaire des objets volés a découvert le vol, il a déposé une plainte pour vol contre M. Titus Okonkwo. M. Titus a ensuite été invité par la police pour être interrogé. Il a avoué le crime et a été détenu par la suite. Il a cependant été libéré sous caution par son père.

Afin de l’aider à repartir à zéro, le père lui a acheté une moto à des fins commerciales et lui a même payé un logement d’un an pour qu’il puisse changer, mais son aventure de voleur a prospéré. Malgré tout ce qu’il recevait de son père pour endiguer la honte, il sortait quand même pour voler. C’est à ce moment-là que le père s’est rendu compte que le cas de son fils était un cas spirituel qui avait besoin de l’intervention de Dieu.

Ayant reçu un conseil de son père, M. Titus a fait un pas de foi pour rendre visite à La SCOAN où il a reçu une parole de prophétie. Il est revenu ce dimanche avec sa famille pour confirmer l’exactitude de la prophétie. La famille a raconté leur épreuve et a mentionné que l’habitude de voler de M. Titus avait mis à rude épreuve leurs ressources. Ils avaient également subi un traumatisme émotionnel à la suite du comportement de vol de M. Titus.Titus a confirmé qu’il a reçu sa pleine délivrance après la prophétie et n’entend plus aucune voix lui demandant de voler. Sa famille a également témoigné qu’il n’est plus arrogant et qu’il a depuis reçu une nouvelle vie en Christ. M. Titus a conseillé aux spectateurs et aux fidèles de se tenir à l’écart de tout ce qui n’est pas de Dieu. Il conseille à ses amis d’apprendre de son témoignage et de se rapprocher de Dieu afin d’éviter d’être utilisés comme agent de satan. En vérité, le temps passé en présence du Christ est du temps bien dépensé.