L’OBEISSANCE EST LA CLE - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

L’OBEISSANCE EST LA CLE

 

As Palm Sunday, Christians around the world commemorated the triumphal entry of Jesus Christ into Jerusalem with great ceremonies. The children of SCOAN created memories of this biblical event with a large parade inside and outside the church premises. As they sang and danced in the glorious melodies of the chorus, the presence of God was felt by all. Speaking to the faithful, Prophet TB Joshua exhorted them to develop the attitude of putting a request on anointing by faith, adding that this facilitates the work of a miracle. According to him, « the force behind your action determines your action ».

21 (1)

3

The man of God also exhorted Christians to appeal to God to free them from the mental tangles that prevent their prayers from being answered. He added that it is only God who can free us from these tangles when we sincerely ask Him to do so by our prayers: « When you say this with all your heart, work is half done. »4

In an earlier message entitled OBEDIENCE IS THE KEY , the evangelist Racine instructed Christians to listen to God’s instruction, adding that this is the best way to be able to walk with Him in peace and receive their blessings : « God does not necessarily reward good, intelligent or intelligent people, but it rewards the obedient. Knowledge is not the key; Obedience is.  » He added that the Word of God is the ultimate answer: « The Word of God is the answer to all the fundamental questions of life. God always asks us to do something that we can not do ourselves, so he can teach us how to do it. It is the Word of God that teaches the believer how to please God.

Referring to Peter’s encounter with Jesus at the seaside and the way in which his obedience to the instruction of our Lord led to an unprecedented catch, Evangelist Racine noted that obedience to God puts End to human struggles and confusion, just as it put an end to the dark days of Pierre’s fishing career. In conclusion, he left the following words of wisdom for the people of God all over the world: « Those who obey his instruction seek two qualities: righteousness and humility. So, during this Passover, if you follow Jesus in justice and humility, what seems impossible will be possible to you! Happy Palm Sunday! « 

TESTIMONIALS

NO VACANCY FOR KIDNEY DISEASE AND ARTERIAL HYPERTENSION, SAYS THE HOLY SPIRIT

mrs-ulasi-Healed-of-high-blood-pressure-and-kidney-disease-mw

Ms. Ebelechukwu Ulasi was suffering from high blood pressure and was hoping to find a way around the state of health. Somewhere along the line, it was discovered that hypertension had affected his kidneys. The discovery had shaken her, given that kidney problems are very delicate. He was told to continue to drink plenty of water, lest the disease degenerate to a level where dialysis would become inevitable. The native of Anambra, Nigeria, would not resign himself to his fate. Instead, she chooses to go on the path of God. Amidst the pain, discomfort and inability to sleep well, Ms. Ulasi was very optimistic about a turnaround.

Une opportunité de faire une demande sur l’onction est venue quand elle a visité sa fille qui vient  d’accoucher de son bébé. Dans la maison de sa fille, Emmanuel TV était accessible sur tous les téléviseurs de toutes les pièces et, par conséquent, elle ne pouvait pas se permettre d’ignorer le canal oint. Pendant qu’elle regardait, elle s’émerveilla des merveilleux miracles de l’Arène de la Liberté et conclut que son cas était mineur. Pleine de foi et de passion pour être soignée, Mme Ulasi visitera la SCOAN chaque week-end pour adorer Dieu et lui rappeler le désir de son cœur. Alors qu’elle continuait à adorer à l’Arène de la Liberté, elle avait reçu aussi l’Eau du Matin qu’elle administrera sur son corps, mettra dans son Eau de baignade et dans sa crème pour le corps.

Après six mois, elle se rendit compte que ces symptômes débilitants avaient disparu. Dans son cœur, elle savait que quelque chose de divin avait eu lieu. En revenant pour d’autres tests, elle avait insisté pour qu’ils soient complets. Lorsque les résultats des tests ont été publiés, elle a été certifiée très bien. La maladie du rein n’était plus. Selon Mme Ulasi, même son médecin avait avoué que son rein ressemblait à celui d’un jeune. La femme qui choisissait ce qu’elle devait manger dans le passé et qui fut tourmentée par la maladie mange maintenant à sa guise et est pleine de vie. En remerciant Dieu et en bouillonnant d’un éclat d’énergie revigoré, l’éducatrice basée en Enugu a exalté les gens à croire en Dieu car Il les rencontrera toujours au besoin.

LA PERTE D’AUDITION INVERSÉE PAR L’ONCTION QUI BRISE LE JOUG

Elle avait traversé beaucoup de temps difficiles dans sa vie et restait résolue avec une mentalité que Dieu ferait un chemin où il semblerait qu’il n’y aurait aucun moyen. Pendant vingt-sept ans, Mme Anna Acayo avait eu des difficultés à communiquer au sein de sa famille immédiate. Son problème de perte d’audition était si grave que la seule solution que ses médecins pourraient lui offrir était une prothèse auditive. Même avec l’aide auditive, elle savait très bien que ce n’était pas naturel et qu’elle ne pourrait jamais être comme une personne normale. L’ougandaise sera ensuite présentée à Emmanuel TV par un ami et, depuis lors, sa foi a été énormément stimulée, culminant dans sa décision de visiter la SCOAN l’avant-dernier dimanche.

Pendant le service de prière de masse du dimanche, pendant que le Prophète T.B. Joshua se déplaçait dans l’auditorium, en train de faire la prière et la délivrance, Anna était l’une de ceux que les mains bienveillantes de Dieu avaient localisés. En l’approchant, l’homme de Dieu serra ses oreilles de ses deux mains après quoi elle se rabattit sur le sol sous l’influence de l’onction. Dès qu’elle se leva, elle découvrit que ses oreilles bloquées avaient été ouvertes par les mains puissantes de Dieu. Pour la première fois depuis vingt-sept ans, elle a entendu les gens parler clairement sans l’aide auditive. Remerciant Dieu pour sa guérison, Mme Acayo a exhorté les fidèles et les gens du monde entier à aller vers Dieu chaque fois qu’ils rencontrent des problèmes.

LA SEVERE DOULEUR DU MAL DE DOS FUT DELOGEE PAR UNE OPERATION CELESTE

Il est venu à la SCOAN avec une douleur dorsale sévère qui l’avait traîné pendant vingt-deux ans, rendant sa carrière presque agonisante. Il y avait même des cas où il s’était effondré et qu’il avait été transporté à l’hôpital dans une ambulance. Ces scénarios embarrassants avaient affecté sa performance au travail et l’avaient vu partir en congé médical à plusieurs reprises, dans la mesure où son employeur avait presque marre de sa présence. Avant d’arriver à l’Arène de la Liberté, Mr Emmanuel Okwii considérait l’option de démissionner comme étant une frustration.

Son état était très précaire car il ne pouvait pas s’asseoir correctement. La nuit, le sommeil devenait une lutte solitaire. Le meilleur que son médecin pourrait faire était de lui donner des injections analgésiques et un dispositif lombaire destiné à produire de la chaleur dans sa région arrière afin d’atténuer les douleurs. Contre toute attente, l’ougandais basé au Royaume-Uni avait visité la SCOAN dimanche dernier où il a eu une rencontre avec Dieu pendant  que le Prophète T.B. Joshua se déplaçait dans l’auditorium, en train d’administrer la prière et la délivrance. En arrivant à son niveau, l’homme de Dieu a commandé les problèmes de M. Okwii de s’en aller, dans le nom puissant de Jésus.

Abandonné par ses pieds et atterrissant sur le sol sous l’influence du Saint-Esprit, M. Okwii avait commencé à pleurer sauvagement alors que l’Esprit de Dieu poursuivait son œuvre. À mesure qu’il retrouvait progressivement la conscience, il sentit deux forces tirer sa colonne vertébrale jusqu’à ce qu’elle capitule. Au moment où il a repris conscience, le mal au dos s’est arrêté. En racontant son épreuve, lors de son témoignage le dimanche dernier, il a déploré la douleur et l’inconfort qu’il a subis pendant vingt-deux ans. Il a toutefois remercié Dieu d’avoir utilisé le Prophète T.B. Joshua pour le guérir. Dans ses conseils, il a exhorté les gens du monde entier à ne pas limiter Dieu, peu importe la circonstance.

LE SEVERE SAIGNEMENT OBEIT A LA VOIX PROPHETIQUE DE DIEU

Pour elle, il ne s’agissait que de saignement qui avait persisté pendant deux ans, l’embarrassant dans les lieux publics et la laissant avec beaucoup d’agonie psychologique. Selon elle, elle avait visité de nombreux hôpitaux et foyers à base de plantes et pourtant aucune solution. Mme Ihuoma Obioma n’avait jamais su qu’elle avait des fibromes jusqu’à ce qu’elle ait visité l’Arène de la Liberté l’avant-dernier dimanche. En raison de la gravité de son saignement, même certains membres de sa famille l’avaient désertée. Selon elle, il y avait des occasions où elle s’était évanouie seulement pour être ressuscitée par Dieu. La nigériane de l’État d’Imo avait beaucoup dépensé à propos du problème et n’avait plus d’autre option que de venir à Jésus.

L’une des choses qui lui avait  donné de l’espoir à travers ces moments difficiles était l’apparition du Prophète T.B. Joshua dans ses rêves. Selon elle, l’homme de Dieu était apparu dans son rêve à plusieurs reprises, en l’assurant de la protection divine et de l’aide. Pendant la Prière de masse de l’avant-dernier service du dimanche, Mme Obioma était dans l’auditorium quand le Prophète T.B. Joshua administra la guérison et la prophétie à la congrégation. Prophétisant sur son cas alors que l’atmosphère était chargée de prières sérieuses, l’homme de Dieu avait souligné qu’il y avait une femme dont le fibrome avait éclaté et qu’elle saignait. Selon Mme Obioma, avant que l’homme de Dieu ne termine cette déclaration prophétique, elle avait senti quelque chose éclater en elle et elle avait soudainement commencé à saigner. Après cela, elle a été emmenée dans les toilettes pour être nettoyée par les huissiers. Depuis ce moment, le saignement s’est arrêté!

En remerciant Dieu le dimanche dernier, Mme Obioma avait témoigné de l’œuvre merveilleuse que Dieu avait faite dans sa vie en enlevant le reproche et le joug de saignement d’elle. Elle avait ajouté que, sans Dieu, elle aurait continué à perdre son sang progressivement, une situation qui aurait entraîné une grave anémie et peut-être une mort subite. Elle était pleine de louanges pour le Tout-Puissant en paroles et même dans son langage corporel victorieux. «Peu importe votre problème, venez à Jésus et Dieu le fera», a-t-elle conseillé.

L’ESPRIT DE LA PROSTITUTION, LES MALADIES RÉCURRENTES BALAYEES PAR L’ESPRIT SAINT

segira-ibrahim-mother-deliverance

Pendant qu’elle était dans l’utérus, sa mère, marre d’avoir seulement des bébés garçons, avait voulu «aider Dieu» en visitant un médecin indigène qui prétendait changer son sexe d’une petite fille à un bébé garçon. Les problèmes se produisirent après avoir accouché d’une petite fille. Le médecin indigène avait catégoriquement averti Mme Ibrahim de présenter le bébé après une semaine de naissance afin qu’il exécute certains rituels. Mais en raison de sa déception face au sexe du bébé, elle refusa de respecter l’accord. Au lieu de cela, elle donna sa vie au Christ, reconnaissant qu’elle avait commis une erreur. Cependant, le dommage avait déjà été fait.

En quelques semaines, le bébé avait commencé à manifester des traits étranges. Elle pleurait sans cesse entre les heures comme 1h et 4h tous les jours. Au moment où Sagira avait dix-huit ans, elle avait commencé à coucher avec des hommes plus âgés. Selon elle, elle rêvait de serpents et d’entités étranges. Quand elle finit par entrer dans une institution supérieure, elle s’était associée à un groupe d’amies impies en compagnie desquelles elle se livrait à ses impulsions immorales. Ensemble, elles fréquentaient des boîtes de nuit et autres rassemblements sociaux où elles flirtaient avec des hommes mariés. L’esprit de convoitise et de séduction possédait Sagira dans la mesure où les hommes mariés qui cédaient allaient jusqu’à même abandonner leurs familles à cause d’elle.

En raison de l’ampleur de son engagement dans ces actes immoraux, il est arrivé un moment où elle devint malade, prenant des médicaments presque sans cesse. Sa mère n’était pas heureuse parce qu’elle savait tout le temps qu’il y avait une certaine main dans les expériences anormales que sa fille traversait. Après l’avoir passée de l’hôpital à l’hôpital, Mme Ibrahim devint la plus confuse.

Elle se souvint une fois de sa rencontre avec le médecin indigène il y a vingt-deux ans et avait avoué à sa famille, disant qu’elle voulait retourner à l’homme pour un règlement. Sa famille n’avait pas envie d’une telle aventure fétichiste. Ils la découragèrent immédiatement et se lavèrent leur main de toute cette saga. Mais, désespérée, elle avait besoin d’une voie de sortie  afin de sauver la vie de sa fille, et il fallait faire quelque chose d’urgent.

Étant une spectatrice ardente d’Emmanuel TV, Mme Ibrahim a encouragé sa fille à consacrer du temps à regarder le canal oint. Réalisant qu’il n’y avait pas d’autre espoir de salut pour sa fille, elle a conclu que le Prophète T.B. Joshua est le seul que Dieu utiliserait pour délivrer sa fille. Et comme si l’ensemble de l’épisode avait été conçu par Dieu lui-même, Mme Ibrahim n’avait aucun tracas pour convaincre sa fille de venir à la SCOAN pour sa délivrance. Sagira reçut sa libération l’avant- dernier dimanche pendant le service de l’église quand le Prophète T.B. Joshua se déplaçait dans la congrégation, en train de faire la prière et la guérison aux fidèles. Au fur et à mesure que la chaleur des prières augmentait d’intensité, l’esprit maléfique à l’intérieur de Sagira se manifestait, confessant le mal qu’elle avait causé dans la vie de la jeune femme, comment elle l’avait utilisée pour la prostitution et l’avait affligée avec toutes sortes de maladies, pour la distraire d’atteindre ses potentiels donnés par Dieu dans la vie.

La puissance de Dieu a repris la vie de Sagira et l’a tournée pour le bien. Après avoir reçu sa délivrance, la jeune femme a regretté sa vie passée, promettant de vivre le reste de sa vie pour Dieu. Selon elle, elle est maintenant libre car son corps se sent en forme et bien. L’envie de s’engager dans l’immoralité a depuis été déplacée par une passion pour le Christ et les choses de l’Esprit. Elle a conseillé aux jeunes de s’approcher de Dieu pour qu’ils soient respectés dans tout ce qu’ils font. Pour sa mère, les parents doivent attendre Dieu parce que dans son temps, tout est beau.

 MAUVAISE JOURNEE POUR LES DEMONS

beatha-AsseyPossédée par soixante-cinq démons, elle était venue à la SCOAN depuis la Tanzanie, affligée de naissance avec d’étranges attaques spirituelles. Cependant, au moment où elle s’est posée dans l’arène de la Liberté, les démons se sont manifestés, en avouant qu’ils avaient l’intention d’écraser l’avion dans lequel elle avait voyagé. Pour le Dr Beatha Assey, ses problèmes avaient commencé quand elle était enfant. Ensuite, elle se retrouva rêvant de serpents, d’insectes et de manger toutes sortes de concoctions. Ses malheurs s’étaient encore aggravés quand sa belle-mère avait fait un rituel négatif sur elle. À mesure qu’elle grandissait, elle découvrait que son cycle menstruel avait  des retards puis s’était complètement arrêté.

Avec des douleurs abdominales récurrentes et sur l’avis de sa tante, une équipe de médecins avait décidé de mener une opération sur elle pour déterminer s’il y avait quelque chose dans son sein. Au jour de l’opération proposée, elle rêva qu’un serpent puissant sortait de son sein et fut avalé par sa tante. En partageant l’horrible rêve avec ses parents, ils semblaient ne pas comprendre de quoi elle parlait. Leur apparence d’indifférence à ses défis avait quelque chose d’aggravant en la laissant à la merci de ces mauvais rêves.

Quand il était temps pour elle de subir l’opération, il y avait une grave confusion dans la salle parmi les médecins. Finalement, tous les autres médecins sauf un ont été expulsés et sa tante a été laissée seule avec sa nièce déjà anesthésiée. Comme elle se le fit raconter plus tard par les autres médecins qui regardaient par la fenêtre, son utérus a été coupé et mangé par sa tante après une opération qui avait duré douze heures.

Quand elle a retrouvé la conscience, sa tante était venue à elle et lui avait dit trois choses: elle n’aura pas d’enfant parce qu’elle avait avalé son utérus. Elle ne se mariera jamais. Elle sera toujours malade. Le Dr Assey éprouvera plus tard l’échec d’un mariage après s’être seulement marié durant six mois. Sa deuxième tentative semblait réussie jusqu’à la mort de son mari. Elle est devenue très triste à propos de la vie, car rien entre ses mains ne marchait. Elle avait perdu beaucoup d’argent à plusieurs reprises après avoir payé des terrains seulement pour découvrir que le même terrain avait été vendu à d’autres personnes. Parfois, alors qu’elle travaillait comme médecin, elle voyait des personnes décédées venir la visiter. C’était tout bizarre!

Même si elle a plus tard adopté un enfant, il n’a pas apporté la paix souhaitée à sa vie parce qu’elle continuait à frapper l’enfant à la moindre provocation – un scénario qui a montré que ses actions étaient guidées par des forces perverses. En découvrant Emmanuel TV, la Dr Assey, après avoir vu les œuvres géniales de Dieu sur le canal oint, a décidé, contre toute attente de venir à la SCOAN pour sa délivrance. Et aussitôt qu’elle se mit à l’arène de la Liberté, les démons ne pouvaient supporter le feu du Saint-Esprit qui imprégnait toute l’atmosphère. Et sa manifestation n’était pas une surprise.

À genoux pour prier à la ligne de prière, elle a perdu conscience alors que les démons avouaient leurs activités odieuses dans sa vie. Le Dr Assey avait reçu une délivrance totale après que le Prophète T.B. Joshua pria pour elle, lui expulsant les démons. Au cours de son témoignage, dimanche dernier, elle a été très joyeuse avec ce que Dieu a fait pour elle, en remplaçant ses malheurs par la paix et l’espoir. D’après elle, elle va encore revenir avec plus de témoignages très bientôt. «Mettez votre foi en Jésus-Christ et il prendra tous vos problèmes», a-t-elle conseillé.

10 ANS DE BOUSDONNEMENT DANS LES OREILLES SILENCIEUSES JUSTE À UN TOUCHE

L’évêque Guillermo Barrera, évêque ordonné et phycologue avec un ministère de proximité dans toute l’Amérique latine, s’est rendu à la SCOAN en provenance de l’Uruguay pour chercher la puissance profonde de Dieu dans sa vie et pour son ministère. Accompagné de sa femme, ministre de Dieu et médecin, il a expliqué qu’il y a 10 ans en 2008, un étrange bourdonnement dans ses oreilles avait commencé après un vol et, malgré sa frustration, avait persisté. Il était allé consulter des médecins spécialistes en Argentine et au Paraguay et après avoir soupçonné le cérumen après un examen, ils ne pouvaient pas diagnostiquer la cause du bourdonnement étrange dans ses oreilles.

Les jours s’étaient transformés en semaines, mois et années et le bourdonnement avait rapidement fait partie de son existence quotidienne. En tant que ministre de Dieu, même prier Dieu n’était pas une expérience pacifique car le silence n’était jamais exempt de ce bruit incessant. Après 10 ans et de nombreux voyages à travers le monde à différents centres du renouveau, il se résigna à ce frustrant bruit persistant dans ses oreilles.

Un jour, un ami lui donna un DVD des miracles de Dieu dans le ministère du Prophète T.B. Joshua et malgré toutes ses expériences dans des ministères renommés partout dans le monde, il savait que c’était quelque chose de différent. Avec sa femme, ils avaient finalement décidé de se rendre au Nigéria pour visiter la SCOAN et c’était au Service du dimanche quand une seule touche l’a libéré. Il est tombé sur le sol vaincu par la présence de Dieu et c’est au petit déjeuner le lendemain matin qu’il se rendit soudain compte que le bourdonnement de dix ans n’était plus là.

In ecstasy at his recovery, Bishop Guillermo advised viewers that the power of God is present in SCOAN and that all should watch Emmanuel TV. His wife, with his stethoscope in one hand and the Bible in the other, said that she could hear the beating of Jesus in SCOAN and that Jesus was the doctrine