DIEU A LE DERNIER MOT - The Synagogue, Church Of All Nations - SCOAN - Prophet T.B. Joshua (General Overseer)

DIEU A LE DERNIER MOT

mpg

En dehors de la prière de masse qui a été un fervent appel au Ciel pour détruire tous les fondements des œuvres du royaume des ténèbres dans la vie des enfants de Dieu, l’homme de Dieu a utilisé le service du dimanche du 13 novembre 2016 pour passer  certains notables messages aux fidèles et chrétiens dans le monde entier. Il les a informés d’un renouveau à venir qui aura lieu en Novembre et Décembre visant à les préparer à assister à une nouvelle année remplis de l‘Esprit.
Concernant sa prophétie sur les élections américaines, l’homme de Dieu a rappelé aux adversaires que la compréhension des paroles d’un Prophète exige une maturité spirituelle tout en demandant de prier pour l’Amérique. «Nous avons vu le résultat de l’élection aux États-Unis. Ayant vu et entendu, vous remarquerez que la prophétie était relative au vote populaire, le vote de la majorité des Américains. Dans ce cas, nous avons besoin de l’Esprit d’un prophète pour comprendre, connaître et reconnaître ce dont parle le prophète. Nos niveaux de compréhension sont différents. Nous ne sommes pas au même niveau. Prenez note de cela. Nos niveaux sont différents et nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde », a-t-il affirmé.
Poursuivant son message, il a souligné qu’«Il n’y a pas de raccourci vers la maturité spirituelle à moins que la compréhension terrestre cède la place à l’illumination spirituelle. Beaucoup de gens essayaient d’interpréter les prophètes sur la base de leurs esprits et de leurs idées. Je le comprends très bien, la prophétie a réellement soulevé un tumulte de la part de beaucoup de gens qui lui ont donné de divergentes signification et interprétation.»


TÉMOIGNAGES

DE LA FRAUDE À LA LIBERTÉ

mr-omene
Des hélicoptères survolait l’émeute les rues de Londres, projetant de leur flot de lumière sur le sol, essayant de localiser les auteurs. Les lumières de la police clignotèrent et les sirènes retentirent, alors qu’ils entouraient le répréhensible lieu de l’incident. Mr Omene et la foule des autres participants à l’émeute avaient été pris. C’est l’histoire de Mr Omene, un Nigérian qui habitait à Londres.
Quatrième enfant d’une famille chrétienne, Mr Omene avait commencé la vie sur un pied positif. En 2009, Mr Omene avait été accepté dans une université distinguée à Londres, en Angleterre. C’était sa chance de voyager à l’étranger et de réaliser ses rêves. S’étant plongé dans l’inconnu, Mr Omene avait quitté le Nigeria et avait entrepris un voyage qui était censé le relier à l’avenir qu’il avait souhaité.
En arrivant à Londres, Mr Omene avait rapidement senti que le poids des frais de scolarité et de subsistance deviendrait si lourd dans les six premiers mois de son parcours à l’université. Avec le temps, son intérêt pour l’éducation universitaire s’était estompé. «Je me suis réveillé un jour et j’ai décidé de ne plus aller à l’école», a-t-il rappelé. Il en était à venir à chercher gagner sa vie. Plutôt que de rester à l’école, il avait commencé à chercher des moyens de faire de l’argent rapidement. Une nuit, alors qu’il marchait dans les rues de Londres, il rencontra un ami dans le coin d’un magasin à  qui il commença à expliquer son problème. Son ami lui raconta comment il gagnait de l’argent en fraudant les gens. Mr Omene fut attiré par l’activité néfaste de son ami et la perspective de se faire beaucoup d’argent très rapidement, sans penser aux implications de l’acte illégal.
En moins de  trois semaines, son ami l’avait aidé à accumuler frauduleusement plus de 6.000 £ sur son compte. Maintenant, avec un désir ardent de gagner plus d’argent, Mr Omene commença à emprunter un chemin qui le conduira à sa destruction. En six mois, il avait maîtrisé la fraude bancaire et avait commencé à aller plus loin dans le crime, se plongeant dans la fraude en ligne et le piratage. Il avait fait équipe avec un pirate qui lui avait appris à extorquer de l’argent au gens. C’est ainsi qu’il commença à voler de l’argent sur des comptes internationaux, en vidant les comptes proprement de toutes leurs espèces. «Je faisais des transactions et l’argent des autres allait sur mon compte», a expliqué Mr Omene.
Il y avait beaucoup de jeunes gens qui travaillaient pour lui, volant les cartes bancaires des gens et les informations bancaires, qu’il utilisait pour pirater les comptes. Cela est devenu son business et il avait commencé à gérer ce qu’il avait appelé «une organisation». Dans une semaine, Mr Omene pourrait voler n’importe où de 7000 à10. 000 £. Avec l’argent, il allait au casino et dépensait tout cela en un week-end. Il était devenu tellement accro aux jeux de hasard qu’il pouvait passer 48 heures d’affilé au casino. Ce genre de mode de vie le poussait à boire, à fumer et à forniquer. L’argent qu’il volait était gaspillé dans le jeu et l’alcool.

 

Tout au long du parcours, Mr Omene avait commencé par se droguer et s’était connecté avec un trafiquant de drogue. Pendant ce temps, son entreprise de fraude avait commencé à ralentir en raison du resserrement de la sécurité au sein des banques. Maintenant, à la recherche d’un autre moyen d’argent rapide, un ami et lui avaient décidé de pénétrer dans la maison du trafiquant de drogue, voler tout ce qu’il avait, y compris son énorme cachette de drogues. Mr Omene avait commencé à vendre des drogues  pour gagner sa vie et était devenu un autoproclamé «professionnel». De là, quelque chose l’avait poussé à commencer à cultiver et à vendre ses propres drogues, racontant que: «Satan m’avait utilisé pour détruire la vie de tant de personnes».
Mr Omene avait commencé à vivre dans la peur que quelque chose pourrait lui arriver de même  que sa bande de «jeunes travailleurs», alors il décida d’acheter des armes à feu et d’autres armes comme des moyens de protéger sa soi-disant organisation. Sa brumeuse entreprise l’avait réduit à une spirale de la drogue, de l’alcool, de la fornication et à une vie de violence. Il avait été impliqué dans de nombreuses émeutes dans les rues principales de Londres, l’impliquant dans de nombreux actes de violence. Il avait continué à enfreindre la loi jusqu’au jour fatal où la loi le rattrapa. Il fut appréhendé sur les lieux d’une des émeutes patentes. Il fut placé en détention et par la suite déporté au Nigeria.
Son retour au Nigeria a tourné une autre page de sa vie. N’ayant plus la possibilité de pratiquer ses activités de fraude en raison de la différence du système bancaire du Nigéria par rapport à celui de Londres et ne sachant pas comment mener sa vie, il continua à prendre la drogue comme un moyen de survivre. Une nuit, il rencontra une prostituée dans un hôtel qui lui dit: «Ne partez pas, les autres viennent. J’ai des pouvoirs provenant de l’eau. »Il était complètement confus à ce qu’elle disait et même fut finalement intéressé. «Je pensais que j’étais perdu dans le monde.»
C’est alors que la série de cauchemars commença, rêvant d’un royaume de l’eau et des serpents l’attaquant. De plus, son argent était complètement fini. Brisé et n’ayant nulle part où aller, Mr Omene fut contraint de retourner chez sa mère qui disposait d’Emmanuel TV 24/24. Il avait commencé à écouter les témoignages et à se rapporter aux choses que les gens disaient. «Je me suis rendu compte que je pourrais être possédé.» Sur ce, Mr Omene avait commencé à demander à Dieu le pardon pour la vie qu’il menait. Cette nuit-là, il eut un rêve selon lequel on lui disait d’aller à la SCOAN pour être  délivré. C’est ainsi qu’il s’était retrouvé à la SCOAN il y a à peine deux semaines. «Lorsque l’Eau du Matin m’avait touché, c’était comme si un tsunami m’avait frappé. J’ai été complètement pris en charge».
Après avoir reçu la délivrance, Mr Omene vient aujourd’hui pour témoigner de la façon dont Dieu Tout-Puissant l’avait complètement libéré des chaînes de ses dépendances et des fardeaux de sa vie passée. Les cauchemars qu’il avait eus une fois sont partis et il n’a plus l’envie de fumer, de boire ou de se droguer. Il a depuis quitté son mode de vie de fornication et d’adultère. Il a conseillé à la congrégation et aux téléspectateurs d’Emmanuel de suivre Jésus et d’illuminer leur vie à la lumière de la Parole de Dieu, en disant que la vie qu’il vivait avant n’en valait pas la peine. Exalté par sa nouvelle liberté retrouvée, Mr Omène se vante dans le Seigneur: «J’étais perdu, mais maintenant je me suis retrouvé. J’étais aveugle, mais maintenant je peux voir!»
Fond de formulaire
LE CANCER DE LA BOUCHE ET DE LA GORGE ANEANTI

mr-omotoshoM.Omotosho avait développé ce qui semblait être une furoncle bénin dans sa partie supérieure de la bouche. Peu savait-il que ce qu’il avait pensé comme étant un petit furoncle et qui pourrait être traité médicalement serait effectivement diplômé en un cancer douloureux de la bouche et de la gorge. Ce fut une course contre la montre comme sa santé commençait à se détériorer par le temps, M. Omotosho était passé d’un hôpital à l’autre. Il avait perdu la parole et sa bouche ne pouvait plus gérer les aliments solides. Il devait survivre avec des substances liquéfiées. Son médecin l’avait avertit qu’il craignait le terrible pronostic. Sa bouche sentait si mauvaise que les passagers se plaignaient de l’odeur buccale offensive chaque fois qu’il embarquait dans un transport public. Il se sentait comme un cadavre ambulent en décomposition, puisqu’il vomissait tous les jours énormément du sang.
Sans solution médicale en vue, M. Omotosho avait couru à la SCOAN où il fut introduit dans la ligne de prière. En remerciant Dieu pour ce qu’il a fait dans sa vie, M. Omotosho a dit aux gens partout dans le monde que dès que le prophète avait prié pour lui, la salive s’était tarie immédiatement et l’écoulement incontrôlable avait cessé. Les tissus de la bouche morts et de la gorge avaient commencé à tomber tandis que la plaie cancéreuse et la douleur atroce avaient disparu.
Appréciant et glorifiant le nom de Dieu, M. Omotosho a conseillé aux gens du monde entier que dans toutes les situations où vous vous trouvez, courez vers Dieu, car c’est Lui seul qui a une solution. Jésus-Christ est le seul espoir.

GEANTE FEMME EXPULSEE, FAMILLE RESTAURÉE
Mme Josephine Olokor et son mari étaient venus à la SCOAN avec leurs enfants pour témoigner de ce que Dieu avait fait dans leur vie. Mme Olokor avait raconté son histoire à partir de sa grand-mère qui avait donné naissance à cinq enfants. Tous ses enfants étaient morts sauf un qui avait survécu et avait donné naissance à Mme Olokor à un âge tendre. Elle avait grandi avec ses grands-parents. Elle ne connaissait la femme qu’elle avait l’habitude de voir que comme étant sa sœur aînée mais qui était en fait sa mère biologique. Un jour, sa grand-mère avait révélé la vraie histoire de sa naissance. Toujours en deuil suite à la perte de tous ses enfants, sauf un, sa grand-mère dormit au cours d’une de ses visites à la rivière. Dans son rêve, elle avait vu une petite fille allée à la rivière pour chercher de l’eau. Quand l’enfant  pleurait, elle était allée l’aider et avait souhaité que celui-ci puisse être le sien ainsi elle fut réconfortée. Peu de temps après ce rêve, la seule adolescente survivant de la grand-mère avait conçu et donné naissance à Joséphine. Comme elle grandissait, elle avait l’habitude de voir de belles filles autour d’elle que personne d’autre ne pouvait voir. Elle se sentait très à l’aise d’être au milieu de ses amies invisibles.mr-and-mrs-magistrate-olokorfamily
Craignant de perdre aussi la petite Joséphine, sa grand-mère l’emmena chez de nombreux spiritualistes pour tenter de la protéger de la mort.
À l’école, Joséphine était la meilleure étudiante puisqu’il y avait une femme géante spirituelle qui lui donnait des conseils et un mentorat sur la façon d’exécuter ses tâches. Pendant sa formation de couturière, la femme géante lui apparaissait dans le rêve et la guidait. Peu de monde autour d’elle savait qu’au-delà de son excellence et apparence, il y avait une mère géante spirituelle. Tout le monde l’admirait et par la suite cela l’avait poussé à créer une entreprise de mode honorable. Dans son métier, elle recevait des instructions et de l’argent à la fois spirituellement et physiquement sur la façon de faire prospérer son entreprise.
Beaucoup de fois, dans son rêve, la femme géante lui avait rappelé qu’il était temps pour elle de retourner à leur royaume.
L’esprit lui donna un sérieux esprit de colère qui détruisit presque son mariage. Chaque fois qu’elle voyait son mari, elle le haïssait du cœur. Son mari était devenu son plus grand ennemi. Il n’y avait plus de tendresse pour son mari. Comme si cela ne suffisait pas, l’esprit détruisit aussi ses affaires. Un jour, elle se réveilla le matin, vendit tout l’équipement de son commerce et chassa tous ses employés. Elle avait littéralement clôturé ses affaires qui périclitaient. La tentative de son mari de la rétablir avait échoué.
Dans leur quête pour améliorer leurs affaires et obtenir la subsistance financière, ils avaient fréquenté un certain nombre de spiritualistes à qui ils avaient dû payer des sommes énormes d’argent qui avoisinaient des dizaines de millions de Naira. Hélas, leur situation était allée de mal en pis. Un jour, son mari avait regardé Emmanuel TV et avait prié avec le Prophète T.B. Joshua et la percée avait commencé à entrer dans leur vie. Ayant la percée, les Olokors avaient attribué leur bénédiction aux œuvres d’un spiritualiste qu’ils avaient visité et avaient recouvert de cadeaux très chers. Une nuit, Mme Olokor eut un rêve dans lequel quelqu’un lui disait de prier pour la miséricorde. C’est après ce rêve qu’elle comprit que leur percée n’aurait pas pu venir de la direction spirituelle vers laquelle ils s’étaient dirigés.
Enfin, la famille Olokor avait décidé de venir à la SCOAN pour leur délivrance. Quand le Prophète T.B. Joshua avait prié pour Mme Olokor à la ligne de prière, elle avait soudainement perdu le contrôle d’elle-même. L’esprit en elle avait commencé à se manifester car l’obscurité n’a pas de cachette où il y a de la lumière. Tout ce dont elle pouvait se rappeler était qu’elle était délivrée des esprits qui la tourmentaient depuis tant d’années. L’esprit de colère l’abandonna, et la paix revint à son cœur.
Se présentant en personne comme étant  le magistrat Olokor, le mari de Mme Josephine Olokor avait déclaré catégoriquement qu’il vivait avec son «ennemi dans la (même) maison». Il avait dit aux gens du monde entier qu’il avait dû tolérer les attitudes de sa femme pendant les 27 dernières années, parce qu’il ne pouvait pas imaginer la possibilité qu’un autre homme sur terre qui pourrait endurer ce à quoi sa femme l’avait soumis. Il avait rappelé comment les yeux de sa femme se gonflaient  et devenaient rouges pendant environ une semaine chaque fois qu’elle était en colère. M. Olokor aurait littéralement dû observer les yeux de sa femme pendant des jours jusqu’à ce qu’ils deviennent normaux avant de s’aventurer auprès d’elle. Il avait  raconté comment sa maison avait pris feu mystérieusement quelques années après leur mariage, ce qui avait presque causé la perte de leur benjamine. Alors qu’elle avait réussi à fermer son propre business de mode prometteuse, l’esprit qui était en elle avait également aussi attaqué toutes les affaires qu’elle avait entreprises.

Leur fille aînée, qui avait également identifié les défis auxquels les parents étaient confrontés, avait raconté comment la colère de la mère et les attaques spirituelles avaient bouleversé la maison et compromis sa propre santé dans la mesure où elle avait soumis son corps à divers types de médicaments. Elle se souvient que sa mère s’échappait parfois de leur chambre pour passer la nuit, car elle avait très peur de dormir seule chaque fois que son père était absent.
En remerciant Dieu par un souffle de liberté, un sourire M. Olokor avait dit que quand ils étaient sur la ligne de prière pour recevoir le contact de Dieu du Prophète T.B. Joshua, il avait remarqué combien sa femme était mal à l’aise. Il avait vu comment elle avait essayé de se repousser, et facilement su que la délivrance était à portée de main pour libérer toute la famille des tourments. Et en effet, le Dieu que nous servons jamais n’échoue. Après la délivrance, Mr et Mme Olokor et toute leur relation ont été libérés au nom de Jésus. Mr Olokor dit qu’il connaît maintenant un nouveau mariage. Il a conseillé aux gens partout dans le monde d’aimer leurs femmes et de consacrer leurs mariages à Dieu. De son côté, Mme Josephine Olokor a exhorté les téléspectateurs du monde entier à être conscients de leurs déclarations et de ce qu’ils souhaitent. L’erreur dans la demande de sa grand-mère pour un enfant au bord de la rivière a culminé dans la torture spirituelle dont sa famille entière et elle-même avaient souffert.
LE JOUG DE L’ENURESIE SUCCOMBE A LA PUISSANCE DE DIEU
miss-shevon-nidzi
Dès l’enfance, Mlle Shevon Nidzi avait lutté avec le joug de l’énurésie. La jeune Zimbabwéenne était isolée des relations et des amis parce que, chaque fois qu’elle les visitait, elle mouillait le lit et devenait un sujet public de ridicule. Pendant si longtemps, elle avait cherché une solution sans succès. Elle était allée dans plusieurs églises à la recherche d’une solution, mais elle n’avait toujours pas pu trouver un sursis. À un stade, elle avait été conseillée par des amis de boire son urine. La théorie de la consommation d’urine devint bientôt un échec colossal. Contrainte au problème de l’énurésie, la perspective du mariage était loin de sa liste de souhaits.
Quand l’effort personnel s’était avéré futile, elle décida de visiter la SCOAN en septembre 2016, où elle a été rangée dans la ligne de prière. Comme elle avait utilisé sa foi pour poser une demande, le Prophète T.B. Joshua avait prié pour elle et cela avait marqué la fin de son problème d’énurésie.
En remerciant Dieu au cours de son témoignage dimanche dernier, elle a conseillé aux gens partout dans le monde de s’accrocher à Dieu car Il n’a jamais abandonné ceux qui ont mis leur confiance en Lui.

LIENS AVEC FEMME SPIRITUELLE ROMPUS
miss-doris-ugbaji

Mlle Doris Ugbaji était venue à la SCOAN pour témoigner comment Dieu Tout-Puissant l’avait libérée des mauvais esprits qui avaient dominé toute sa vie. À l’âge de 8 ans, elle avait remarqué que son père amenait beaucoup d’hommes à la maison et se demandait toujours ce qu’ils faisaient mais son père lui avait seulement dit qu’elle était trop jeune pour comprendre. Au fil du temps, elle avait été emmenée dans une rivière pour se baigner.
Alors que Doris grandissait, ses parents l’envoyèrent à l’internat où elle se portait très bien. À l’école, elle se lia d’amitié avec une fille dans sa classe. Un jour à minuit, la jeune fille l’avait réveillée et avait commencé à la caresser. Soudain, une envie de l’intérieur la poussa à répondre et après cette nuit, elle se rendit compte que son affection avait changé. Elle n’avait plus d’affection pour les garçons, mais seulement pour les filles. Leur relation asymétrique se termina bientôt en cordes de promiscuité. La relation entre la paire a grandi si fort dans la mesure où chaque fois que la petite amie de Doris la voyait avec d’autres filles, elle la combattait, l’accusant d’être infidèle. Après avoir quitté l’internat, elle avait continué le même mode de vie avec d’autres femmes. Elle avait également développé un intense intérêt à regarder la pornographie, et avait commencé à expérimenter la rencontre de même sexe dans ses rêves. Après de tels rêves, Doris s’enfermait à l’intérieur et se masturbait. Elle se souvient d’une époque où elle se masturbait pendant trois jours consécutifs.
Ayant réalisé que son mode de vie était en fait un problème pour elle-même, elle avait commencé à chercher une solution. Ses parents lui avaient conseillé de visiter la SCOAN et elle l’avait fait. Au cours de la prière de masse, l’esprit de femme qui avait été à l’origine de son problème s’était manifesté. Il avait été chassé par la puissance de Dieu et Doris avait reçu sa totale délivrance. Après sa libération de l’esprit de femme, elle réalisa que son désir lascif de femmes avait disparu, grâce à Dieu.
Miss Doris Ugbaji a conseillé aux téléspectateurs du monde entier que quiconque a un défi semblable devrait chercher le visage de Dieu pour solution, au nom de Jésus-Christ.